Anonymous publie les données sensibles d'un site du ministère de la Défense

Par , publié le | modifié le
Web 2 membres des Anonymous
2 membres des Anonymous

Lundi, un site rattaché à Anonymous a publiée des données confidentielles visiblement extraites de la base de données d’un sous-site du ministère de la défense.

Alors que depuis mardi, trois membres présumés de l'organisation informelle Anonymous sont jugés à Paris pour la diffusion des coordonnées téléphoniques de 541 policiers, le mouvement s'est distingué la veille par une autre publication qui pourrait également lui valoir quelques ennuis judiciaires.

Nos confrères du Monde rapportent ainsi qu'en tout début de semaine, un site rattaché à Anonymous a publié sur la toile des données confidentielles provenant visiblement de la base de données du Centre d’identification des matériels de la défense (CIMD). Soit un sous-site du ministère de la Défense. Le CIMD assure notamment la nomenclature et l’identification des matériels utilisés par l’armée, en plus de nouer des contacts avec l’OTAN ainsi que des sous-traitants, prestataires et autres fournisseurs.

Ministère de la Défense : des noms, numéros et courriels diffusés par Anonymous

Les fichiers diffusés comportent les noms, les titres, les numéros de téléphone de même que les courriels de personnes officiant dans le secteur de la défense. Quant à la fiabilité des informations publiées, de prétendues captures d'écran semblent attester d'un réel accès d'Anonymous à l'interface d'administration du site.

Données publiées : "elles peuvent servir pour mener des attaques ciblées"

Pour Damien Damuseau, qui travaille au sein de Cybelangel, entreprise de sécurité informatique, les documents rendus virtuellement publics ont beau renfermer relativement peu d'informations, ces dernières peuvent suffire pour conduire de futures attaques : "Les fichiers publiés en ligne contiennent relativement peu de données, environ 10.000 lignes de texte, mais ces informations sont sensibles, notamment parce qu’elles peuvent servir pour mener des attaques ciblées".

Quant au motif de cette divulgation, Anonymous exprime une intention de protestations multiples. Le mouvement souhaite ainsi faire entendre son opposition à l'extension de l'état d'urgence en France, aux ventes d'armes à l'échelle mondiale et à l'action menée par l'OTAN. À noter pour finir qu'à l'heure où sont rédigées ces lignes, le site du CIMD est toujours en maintenance.

Crédits photos : Rob Kints / Shutterstock.com

Partager cet article