Les amendes liées aux radars automatiques vont bondir en 2017

Par , publié le
France
Photo d'illustration. Un radar aux abords d'une route.

Le Projet de loi de finances prévoit une hausse de 25% des recettes générées par les amendes liées aux radars automatiques.

Attention, déluge d'amendes en 2017 sur l'ensemble du pays l'année prochaine. Le gouvernement prévoit, et c'est inscrit dans une annexe au Projet de loi de finances 2017, que les recettes générées par les radars automatiques passent de 672,3 millions d'euros en 2016 à 844 millions d'euros. Soit, une hausse de 25%.

Les raisons de ce bond

Ce qui est paradoxal, c'est que le gouvernement ne s'attend pas à ce que les automobilistes deviennent pour autant de dangereux délinquants de la route. Mais la raison est simple : il prévoit plutôt un ralentissement de la vitesse moyenne, passant de 78,5 km/h cette année à 77 km/h en 2017. La hausse du nombre d'amendes proviendra en fait d'une hausse du nombre de radars automatiques, l'annexe indiquant en outre "de nouveaux dispositifs de contrôle plus performants".

Plus nombreux, plus efficaces, en d'autres mots. Leur nombre passera de de 4.450 à près de 4.600 fin 2017, puis à 4.700 un an plus tard. Si l'on en croit le gouvernement, ils permettront "de couvrir la grande majorité des zones les plus dangereuses et accidentogènes du territoire".

L'externalisation de voitures banalisées

Et d'ici 3 ans, 10.000 emplacements de contrôles par panneaux leurres devraient prendre place sur nos routes. Et ce n'est pas tout, puisque le projet d'ouvrir aux sociétés privées la compétence de conduire des véhicules banalisés embarquant des radars est toujours sur les rails.

Selon le gouvernement, "Il sera alors possible de multiplier le temps de contrôle réalisé avec cet équipement, en particulier sur les itinéraires de contrôle par panneau leurre".

Crédits photos : Gilles Paire/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus