15 ans de réclusion requis contre un CRS accusé de viols et de corruption

Par , publié le
France
Photo d'illustration. La balance de la justice.

Un ancien CRS de 37 ans comparaît devant les assises des Yvelines depuis lundi après-midi pour viols et agressions sexuelles sur dix femmes.

C’est un procès très attendu qui se tient depuis lundi après-midi aux assises à Versailles et qui devrait livrer son verdict aujourd’hui.

Une peine de 15 ans de réclusion criminelle a été requise contre un CRS accusé d’avoir réclamé des faveurs sexuelles à dix femmes en échange de l’annulation de certains PV.

Viols et agressions

Ce CRS de 37 ans, aujourd’hui révoqué de la police, a non seulement réclamé des faveurs sexuelles contre l’annulation d’amendes, mais est également accusé d’avoir violés et agressé plusieurs d’entre elles. Parmi les dix victimes recensées, six se sont constituées parties civiles.

Dans le détail, cet ancien membre des forces de l’ordre est accusé de deux viols par personne ayant autorité sur l’une de ses victimes, d’agressions sexuelles contre cinq femmes, de corruption passive envers dix d’entre elles et d’exhibition sexuelle devant l’une d’entre elles. Des faits qui se seraient déroulés entre 2010 et 2013.

Verdict cet après-midi

Pour ces faits, une peine de 15 ans a donc été requise contre ce CRS et le représentant de l’accusation a également demandé à la cour d’assises  une condamnation à quinze ans de suivi sociojudiciaire avec obligation de soins.

L'accusé a avoué les faits de  corruption passive et l'agression sexuelle de 4 femmes, il nie toujours l'accusation de double viol. Pour justifier ses actes, il aurait, selon BFM TV, indiqué à la cour qu'il était en "manque de sexe à la maison" et se sentait tout-puissant grâce à son uniforme. Le verdict de la cour d'assises sera rendu cet après-midi.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus