Kony et trois autres dirigeants rebelles de l'Arm\u00e9e de r\u00e9sistance du seigneur (LRA) \u00e9chappent \u00e0 leur tentative d'arrestation par Interpol depuis 2005. Ils sont notamment poursuivis pour crimes de guerres, assassinats, enr\u00f4lements forc\u00e9s de mineurs de moins de 15 ans, esclavage sexuel et viols. Le leader de la LRA a quitt\u00e9 l'Ouganda depuis 2006 et par cons\u00e9quent n'y commet plus de crime actuellement en restant dissimul\u00e9 dans une zone transfrontali\u00e8re entre Centrafrique, Congo et Soudan du Sud.

Une campagne de sensibilisation de l'opinion publique internationale aux crimes atroces commis par Kony apparait comme une initiative salutaire. Cependant certains observateurs alarmistes attirent l'attention des internautes sur le manque de transparence des responsables d'Invisible Children qui seraient trop proches de l'Arm\u00e9e populaire de lib\u00e9ration du Soudan (SPLA) pour ne pas vouloir agir dans l'int\u00e9r\u00eat du gouvernement ougandais. Surtout il leur est reproch\u00e9 l'opacit\u00e9 de leur gestion des fonds r\u00e9colt\u00e9s par la campagne. L'association s'en d\u00e9fend en faisant paraitre publiquement la r\u00e9partition de ses fonds sur son site. Une interrogation subsiste concernant un pourcentage important de dons re\u00e7us qui ne seraient pas utilis\u00e9s directement sur le terrain mais dans d'autres actions moins tra\u00e7ables telles que des op\u00e9rations de communication. Cependant Invisible Children mart\u00e8le que leur action tend \u00e0 rendre le monde plus conscient des agissement de la LRA par la r\u00e9alisation de films documentaires, des tourn\u00e9es internationales mais aussi des programmes d'action sur le terrain dans les zones touch\u00e9es par la LRA pour leur offrir \u201cprotection, r\u00e9habilitation et aide au d\u00e9veloppement\u201c.\r\n\r\nDevant l'indignation populaire suscit\u00e9e par les souffrances que relayent cette vid\u00e9o, Amnesty International en appelle au respect des droits de l'homme. L'ONG salue la mise en lumi\u00e8re de crimes atroces commis par la LRA mais reste persuad\u00e9e que \u201cles efforts d'arrestation de Joseph Kony doivent \u00eatre men\u00e9s par les gouvernements des pays dans les r\u00e9gions o\u00f9 op\u00e8rent la LRA et non pas par les forces arm\u00e9es am\u00e9ricaines\u201c. L\u2019Arm\u00e9e de r\u00e9sistance du Seigneur figure actuellement sur la liste officielle des organisations terroristes des \u00c9tats-Unis\u00a0 et il y a quelques mois, Barack Obama a d\u00e9cid\u00e9 l'envoi d'une centaine de soldats des forces sp\u00e9ciales en Afrique centrale \u00abpour aider les forces de la r\u00e9gion \u0153uvrant \u00e0 faire quitter le champ de bataille \u00e0 Joseph Kony\u00bb. Par ailleurs, Amnesty International se dit pr\u00e9occup\u00e9e par le sort des victimes de ces exactions qui doivent \u00eatre soutenues dans l'effort de paix et que la \"mort d'un des hommes accus\u00e9s serait un d\u00e9ni de justice pour les victimes de la LRA\".\r\n\r\nKony 2012 marque avec \u00e9clat l'histoire des campagnes de communication \u00e0 travers les m\u00e9dias sociaux en \u00e9rigeant un conflit isol\u00e9, hors des pr\u00e9occupations des \"citoyens du monde\", en une mobilisation virale sans pr\u00e9c\u00e9dent. Cependant ce buzz salutaire semble n\u00e9cessiter une analyse approfondie pour ne pas verser dans l'indignation au clic sans s'assurer dans le fond que le soutien apport\u00e9 \u00e0 Invisible Children, plut\u00f4t qu'\u00e0 une autre ONG, soit le meilleur effort \u00e0 engager pour le soutien des populations locales.

\r\n

","description":"Avec plus de 100 millions de vues en six jours, Kony 2012, a atteint le sommet des vid\u00e9os ayant b\u00e9n\u00e9fici\u00e9 du meilleure d\u00e9marrage de l'histoire..."}]}