Varicelle et Nurofen : une mère alerte après l’hospitalisation de son fils

Par , publié le | modifié le
Santé Varicelle Nurofen

Un jeune garçon britannique atteint de la varicelle a dû être transporté d’urgence à l’hôpital à cause d’une septicémie causée par la prise de Nurofen pendant sa maladie. Sa mère a relayé son cas sur Facebook.

Enfant, nous devons presque tous passer par la case varicelle. La maladie est en effet très contagieuse et courante chez les bambins. La plupart du temps, la varicelle se passe sans trop de bobos, mais une mère anglaise a tenu à alerter les autres mamans sur les réseaux sociaux et notamment sur la prescription de Nurofen pour les enfants malades. Son fils en fait la douloureuse expérience.

Varicelle et Nurofen ne font pas bon ménage

L’histoire Hayley Lyons, maman du petit Lewis, remarque que son fils a contracté la varicelle, mais souffre en plus de fièvre et de maux de tête. Elle consulte alors quatre médecins qui lui prescrivent le même traitement à savoir du Nurofen (un anti-inflammatoire non stéroïdien, contenant de l’ibuprofène).

Rapidement, l’état de santé du jeune garçon se dégrade et son corps se recouvre de grosses cloques rouges très impressionnantes par rapport aux boutons classiques de la varicelle, il doit être hospitalisé pour infection du sang par des germes pathogènes. Une infection causée par la prise de Nurofen.

Un message relayé en masse sur Facebook

Très remonté contre les médecins qui ont fait souffrir son fils, mais surtout contre le fabricant du Nurofen, Hayley Lyons poste alors un message sur Facebook pour alerter les mamans qu’il ne faut ne pas donner d'ibuprofène aux enfants atteints de varicelle.

Le message va alors se répandre comme une traînée de poudre et sera partagé plus de 350.000 fois avant d’être également relayé sur Twitter. Le message aura une telle portée que l’Institut national pour la santé et l’excellence de soins, l’équivalent britannique de notre Haute Autorité de santé, a décidé de déconseiller publiquement la prise de Nurofen chez les enfants atteints de la varicelle. Hayley Lyons de son côté ne va pas s’en satisfaire et va continuer son combat pour qu’un avertissement soit inscrit sur la notice d’utilisation du médicament.

Crédits photos : Facebook Hayley Lyons

Partager cet article