Un jeune palestinien abattu après des attaques contre l'armée israélienne

Par , publié le
International Des militaires israéliens délimitent un périmètre de sécurité autour de l'endroit où un jeune Palestinien a été blessé après avoir essayé de poignarder un soldat, le 15 août 2015 au village de Beit Ur, à l'ouest de Ramallah, en Cisjordanie occupée
Des militaires israéliens délimitent un périmètre de sécurité autour de l'endroit où un jeune Palestinien a été blessé après avoir essayé de poignarder un soldat, le 15 août 2015 au village de Beit Ur, à l'ouest de Ramallah, en Cisjordanie occupée

Hier, samedi 15 août, des militaires israéliens ont abattu un jeune homme qui tentait de les attaquer afin de faire justice après la mort d'un bébé palestinien.

Depuis la mort d'un bébé palestinien, brûlé dans l'incendie de sa maison par des extrémistes juifs, la tension est particulièrement vive en Cisjordanie occupée et annexée par Israël où l'armée de Tsahal est de plus en plus victime d'attaques isolées de la part de jeunes hommes excédés par la situation.

Abattu de 5 balles alors qu'il attaquait l'armée israélienne

Ce samedi, un jeune palestinien de 21 ans, excédé après le meurtre atroce d'un bébé palestinien par des extrémistes juifs a tenté d'attaquer un soldat israélien à l'aide d'un couteau. Les soldats présents l'ont abattu en le touchant à cinq reprises. La scène s'est déroulée dans le sud de Naplouse en Cisjordanie. Le jeune homme, identifié comme étant Rafic Taj, n'a pu être sauvé de ses blessures.

Mahmoud Abbas, le président palestinien, a parlé de "meurtre par les forces d'occupation" et a vivement dénoncé une "dangereuse escalade", avec notamment  "un meurtre par jour, sans fin". Il exige que la communauté internationale ne reste pas silencieuse face à la situation.

Une quinzaine de palestiniens abattus depuis le début de l'année

Cette attaque n'a pas été l'unique de la journée d'hier puisque dans la matinée déjà, un palestinien avait voulu s'en prendre à un soldat israélien. Les deux hommes sont blessés mais leurs jours ne sont pas en danger. Là encore, l'armée israélienne n'a pas hésité à tirer sur l'homme. La scène s'est cette fois déroulée à hauteur d'un check-point sur l'autoroute traversant la Cisjordanie et qui relie Jérusalem à Tel-Aviv.

Le décompte morbide ne cesse de s'alourdir. Depuis le début de l'année, quinze palestiniens ont ainsi été abattus par l'armée de Tsahal durant des manifestations, des heurts ou bien encore en tentant de s'en prendre aux forces israéliennes en réaction à des provocations.

Crédits photos : © AFP AHMAD GHARABLI

Partager cet article

Pour en savoir plus