Uber : un faux chauffeur accusé d'avoir escroqué ses clients

Par , publié le | modifié le
Société
Uber, l'application pour obtenir un VTC a des difficultés à s'implanter dans certains pays du monde

Un homme de 43 ans a récemment été mis en examen pour des soupçons d'escroquerie. Ces derniers mois, l'individu se faisait ainsi passer pour un chauffeur Uber et effectuait illégalement des achats via les cartes bancaires de ses clients.

Si, en début de mois dernier, Uber a suspendu son service UberPop en France dans l'attente de la décision du Conseil constitutionnel quant à son sort, quelque temps plus tôt, des clients s'étaient adressés à la mauvaise personne pour être ramenées chez elles.

On apprend ainsi que ces derniers mois, un faux chauffeur Uber de 43 ans sévissait à la sortie des boîtes de nuit, en attendant que des fêtards viennent demander le transport du service de VTC pour venir à leur rencontre, et ensuite les escroquer.

Faux chauffeur Uber : plus 50 000 euros extorqués à ses clients

Une victime a raconté sa mésaventure à nos confrères de RTL. Après avoir sollicité par téléphone le service Uber à la sortie du soirée, cette personne a attendu dans la rue l'arrivée du véhicule : "Une voiture est arrivée auprès de moi et m'a demandé si j'avais commandé un Uber. Sans me méfier je lui ai dit oui." En ajoutant qu'"ils étaient deux dans la voiture, c'était le conducteur et son soi-disant stagiaire."

L'homme venait d'être incarcéré dans un autre dossier

Puis vient le moment de payer la course : "Ils m'ont demandé ma carte bleue pour le moyen de paiement, ils m'ont demandé mon code. Il y avait un espèce de faux terminal et donc moi je leur ai donné mon code comme ça." Dans la soirée et après avoir rendu à leur victime une carte bancaire qui n'était pas la sienne, les deux hommes ont retiré 300 euros en usant de la carte du client. Avant de recommencer le lendemain pour un total de 1 500 euros dérobés. La victime a pu récupérer sa carte bancaire après avoir été contactée le lendemain par un autre client de ce faux chauffeur Uber. Ce dernier, qui aura escroqué ses clients pour plus de 50 000 euros, a été repéré par des caméras de surveillance et identifié par les policiers de la sûreté territoriale. L'homme a depuis été placé en garde à vue, mis en examen et nie les faits lui étant reprochés. Il venait d'ailleurs d'être incarcéré dans une autre affaire.

Crédits photos : © AFP/Archives Quique Garcia

Partager cet article

Pour en savoir plus