Uber continue de s'étendre en France

Par , publié le
France Uber, l'application pour obtenir un VTC a des difficultés à s'implanter dans certains pays du monde
Uber, l'application pour obtenir un VTC a des difficultés à s'implanter dans certains pays du monde

Très décrié en France et en attente d’un nouveau procès en appel, Uber continue de s’étendre et est désormais disponible à Marseille, Nantes et Strasbourg.

Avancer contre vents et marées. Telle pourrait être la devise du service de voiture avec chauffeur (VTC) Uberpop. En dépit de la grogne des taxis et des services concurrents qui dénoncent un travail dissimulé, Uber va proposer son service dans trois nouvelles villes françaises, Marseille, Strasbourg et Nantes, en attendant de voir son sort réglé par la justice.

Trois nouvelles villes pour Uberpop

Le service de VTC continue donc son déploiement sur le territoire français. Après Paris, Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse et Nice, Uber, qui revendique 1 million d’utilisateurs en France, part à la conquête de Marseille, Strasbourg et Nantes. Une décision préparée dans le plus grand secret car personne, ni même les villes concernées, ne s’attendait à cette annonce.

Thibaud Simphal, directeur général d’Uber France se félicite de cette « décision stratégique » dans le journal le Figaro. Attaquée de toute part par les taxis, l’application qui met en relation des clients et des chauffeurs a également été déclarée illégale par le gouvernement. La décision de justice étant pour le moment suspendue, Uber profite de cette fenêtre de tir pour continuer de s’étendre.

Contexte compliqué pour Uber en France

Condamné en 2014 à 100.000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris, Uberpop a fait appel de cette décision, ce qui lui laisse la voie libre pour exercer et continuer sa conquête de l’hexagone dans l'attente d'un nouveau procès.

Le service défend sa cause en se présentant comme une simple application de covoiturage, une argumentation qui n’a pas convaincu le tribunal, ni le ministère de l’Intérieur. Mais Uber profite des délais de traitement des différentes décisions de justice pour tenter de devenir incontournable. Si la firme parvient à imposer ce nouvel usage, la justice française n’aura d’autre choix que d’aménager la règlementation en vigueur en faveur d’Uberpop.

Crédits photos : © AFP/Archives Quique Garcia

Partager cet article

Pour en savoir plus