Trois "super Terre" découvertes dans un nouveau système exoplanétaire

Par , publié le
Sciences
La Terre.

Des astronomes de l'université de Genève ont annoncé avoir découvert un nouveau système exoplanétaire dans lequel trois "super Terre" gravitent autour d'une étoile.

Jeudi, l'université de Genève a annoncé la découverte, attribuée à des astronomes de l'institution, d'un nouveau système exoplanétaire. Ce dernière présente la singularité de comporter trois "Super Terre", lesquelles gravitent autour d'une étoile.

Comme nous en informe l'AFP, on parle de "super Terre" lorsque l'exoplanète ainsi désignée présente une masse étant entre une et dix fois supérieure à celle de la Terre. On nous précise de même que le système exoplanétaire découvert se trouve en dehors du système solaire, en étant plutôt situé dans la constellation de Cassiopée, pas très loin de l'étoile polaire.

Nouveau système exoplanétaire : des super Terre et une étoile plus froide que le soleil

L'étoile autour de laquelle gravitent ces trois "super Terre" apparaît comme moins chaude que le soleil. À noter également que ce système comporte une planète géante. Pour l'astronome Ati Motalebi, l'une des signataires de l'article, "lorsque les premières mesures indiquèrent qu'une des planètes orbitait autour de l'étoile en trois jours, nous avons immédiatement demandé à la NASA du temps d'observation avec le télescope spatial américain Spitzer".

La plus proche des exoplanètes à ce jour

Il s'avère que cette exoplanète est la plus proche jamais observée, avec une distance la reliant à la Terre de 21 années-lumière. À titre de comparaison, seules 3 années-lumière séparent le soleil de l'étoile en étant la plus rapprochée, la seconde apparaissant quant à elle à 6 années-lumière de l'astre solaire. La NASA n'exclut pas que cette nouvelle exoplanète renferme quantité de richesses scientifiques, une perspective à laquelle semble également adhérer Michaël Gillon, astronome à l'Université de Liège :"La plupart des exoplanètes en transit de taille comparable à la Terre sont à des centaines d'années-­lumière de distance, donc bien trop loin pour rendre possible leur étude détaillée avec les télescopes actuels ou même futurs. Au contraire, cette nouvelle planète est une véritable voisine de palier, ce qui ouvre un tas de perspectives enthousiasmantes quant à son étude détaillée."

Crédits photos : Nasa

Partager cet article

Pour en savoir plus