Toulouse : Un homme arrêté avec 500 grammes de cocaïne dans le ventre

Par , publié le | modifié le
Faits Divers Photo d'illustration. Police nationale
Photo d'illustration. Police nationale

A Toulouse, un homme a été arrêté avec 500 grammes de cocaïne dans le ventre. Son complice a également été interpellé.

Dans le jargon, on appelle ça une « mule ». A Toulouse, un homme âgé de 21 ans a été interpellé à l’Aéroport Toulouse-Blagnac (Midi-Pyrénées) pour avoir ingéré 500 grammes de cocaïne dans son ventre, d’une valeur marchande estimée à 35.000 euros.

Interpellé en compagnie d’un complice qui l’attendait à l’aéroport, l’homme était en provenance de la Guyane. Son complice lui, était visiblement  "chargé d'assurer le lien entre la marchandise illicite importée depuis la Guyane et le marché toulousain" nous rapporte la dépêche du Midi.

Les deux hommes mis en examen

Les deux hommes ont été mis en examen vendredi soir pour « trafic de produits stupéfiants » et écroué. L’enquête a été confiée au service régional de police judiciaire (SRPJ). Elle devrait déterminer l’ampleur du trafic, et éventuellement interpeller d'autres complices.

Un homme avait ingéré 1,7 kilo de drogue en janvier

L’Amérique du Sud est tristement célèbre pour ces nombreux trafics. Le 26 janvier dernier, un surinamais avait été intercepté à la gare du Nord à Paris. Alors qu’il s’apprêtait à embarquer dans un train Thalys à destination des Pays-Bas, les agents de douane décident de le contrôler et de lui faire subir un test de détection de produits stupéfiants. L'examen médical révélait que l’homme, âgé d’une cinquantaine d’année avait ingéré des dizaines d'ovules renfermant de la cocaïne. Après expulsion, le suspect transportait 183 ovules pour un poids total de 1,7 kg de drogue.

« C'est la première fois que l'on arrête un passeur avec une telle quantité de drogue in corpore », déclarait, choqué, un enquêteur. « Cet homme a beaucoup de chance d'être encore en vie. Car souvent ces ovules en plastique thermosoudées et contenant la cocaïne ne sont pas toujours très étanches. Nous avons déjà recensé plusieurs cas d'overdose massive provoqués par la porosité. »

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article