Tombeau de Toutânkhamon : un "big bang" attendu pour avril

Par , publié le
Sciences
Le masque de Toutankhamon.

La salle secrète repérée dans le tombeau de Toutânkhamon renfermerait des découvertes telles que le ministre égyptien du Tourisme a parlé d'une annonce prochaine qui fera l'effet d'un "big bang".

En novembre dernier, les recherches et analyses se poursuivaient dans le tombeau de Toutânkhamon, pharaon dans le corps repose à Louxor (Égypte) depuis sa mort intervenue en -1327 avant notre ère. Des investigations qui avaient pour but de confirmer ou d'infirmer la présence d'une salle secrète au sein de cette tombe.

Le ministre égyptien des Antiquités Mamdouh al-Damati estimait d'ailleurs que, selon lui, il y avait "90% de chances [que se trouve] une autre chambre, une autre tombe derrière la chambre funéraire de Toutânkhamon". Une salle dans laquelle la reine Néfertiti aurait d'ailleurs été enterrée.

Égypte : la salle secrète du tombeau de Toutânkhamon confirmée ?

Et il apparaît aujourd'hui que non seulement cette pièce cachée existe bel et bien, mais qu'elle renferme également de surprenants trésors. Dans le cadre d'un déplacement effectué en Espagne, le ministre égyptien du Tourisme Hisham Zazou a ainsi confié au journal ABC qu'une annonce notable relative à ces découvertes sera faite en avril prochain. Et d'ajouter que "ce sera un big bang, la découverte du XXIe siècle".

"La découverte du XXIe siècle" pour le ministre égyptien du tourisme

Dans des propos rapportés par nos confrères du Figaro, le ministre a ajouté que cette fameuse salle secrète "est pleine de trésors". On nous rappelle que le dénommé Howard Carter avait découvert ce tombeau en 1922. En 2015, l'égyptologue britannique Nicholas Reeves publiait une hypothèse dans laquelle il supposait qu'une porte cachée dans le tombeau du pharaon Toutânkhamon donnait sur une salle semblable où se trouverait le corps de Néfertiti. Il convient de préciser que la tombe de l'épouse d'Akhénaton n'a, à ce jour, jamais été découverte. L'exploration de cette salle secrète pourrait cependant s'avérer bien délicate à mener, l'ex-ministre des Antiquités égyptiennes Zahi Hawas ayant en effet déclaré au Daily Telegraph qu'il ne pouvait être question de fragiliser la salle mortuaire de Toutânkhamon pour confirmer l'hypothèse de Nicholas Reeves.

Crédits photos : Capture écran

Partager cet article

Pour en savoir plus