Tétraplégie : le sens du toucher retrouvé grâce à un implant cérébral

Par , publié le
Santé Illustration. Les connections dans le cerveau humain.
Illustration. Les connections dans le cerveau humain.

Un jeune homme tétraplégique a pu retrouver le sens du toucher grâce à un bras robotique piloté par un implant cérébral. Il s'agit là du premier patient à pouvoir tester ce système.

Nathan est un Américain de 28 ans qui, il y a une décennie de cela, a été victime d'un accident l'ayant laissé tétraplégique. Aujourd'hui, le jeune homme a retrouvé le sens du toucher grâce à un bras robotique dirigé par un implant cérébral.

Une révolution pour Nathan qui se trouve ainsi être le premier patient à pouvoir tester un tel système, mis au point par des chercheurs de l’université de Pittsburgh (États-Unis). Cet essai nous est décrit dans la revue Science Translational Medicine, où l'on apprend ainsi que l'intervention chirurgicale a eu lieu au printemps dernier.

Implant cérébral : le toucher par un bras robotique

C'est là que le cerveau de Nathan, et plus particulièrement les zones contrôlant la sensation du toucher des doigts de sa main gauche et de la paume de sa main droite, a accueilli quatre microélectrodes. Un système permettant ainsi de solliciter directement le cerveau sans passer par la colonne vertébrale.

Dans des propos traduits rapportés par Pourquoi Docteur ?, le jeune homme a expliqué un mois après son opération son nouveau ressenti : "J’arrive à ressentir des choses avec tous mes doigts, c’est une sensation vraiment bizarre. Parfois c’est une sensation électrique et parfois c’est une pression. Mais la plupart du temps j’arrive à définir avec précision ce que je ressens".

Six mois pour rétablir la sensation

Il a fallu environ six mois pour que Nathan retrouve le sens du toucher. À l'heure actuelle, il est capable de décrire ce qui entre au contact de sa main dans plus de 90% des cas. Le professeur Andrew Schwartz, qui officie au sein du département de neurologie de l’école de médecine de l’université de Pittsburgh, est apparu satisfait des résultats enregistrés par l'essai :

"Le résultat le plus important de cette étude est que la microstimulation du cortex sensorielle peut générer une sensation naturelle plutôt que des picotements. En outre, cette stimulation est sans danger, et les sensations suscitées durent plusieurs mois".

Crédits photos : Alex Mit/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus