Temps de parole : TF1 et M6 mises en garde pour "surexposition de l'opposition parlementaire"

Par , publié le
Télévision
Olivier Schrameck, président du CSA

Dans un communiqué, le Conseil supérieur de l'audiovisuel met notamment en garde TF1 et M6 pour la "surexposition de l'opposition parlementaire" observée quant au temps de parole des personnalités politiques.

Au second semestre 2016, ayant donc démarré le 1er août et s'étant conclu le 31 décembre derniers, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) s'est attaché à vérifier que le temps de parole des personnalités politiques était équitable dans les paysages radiophonique et audiovisuel français.

Par voie de communiqué daté de mercredi, le CSA dit avoir "constaté les efforts fournis par la plupart des médias audiovisuels pour que les équilibres prévus par les règles en vigueur en matière de pluralisme politique soient respectés. En effet, les déséquilibres observés par le Conseil les 17 novembre et 15 décembre 2016 ont déjà été fortement réduits par de nombreuses radios et télévisions."

TF1 et M6 "très fermement" rappelées à l'ordre par le CSA

Deux mauvais élèves s'illustrent toutefois dans ce cadre, et le conseil de les appeler à se ressaisir au plus vite : "Des disproportions extrêmement marquées se traduisant par une surexposition de l’opposition parlementaire persistent toutefois sur les chaînes TF1 et M6. Le Conseil les met très fermement en garde pour que ces profonds déséquilibres soient résorbés d’urgence au regard de la brièveté de la période restant à courir."

Le communiqué semble faire état d'une certaine indulgence quant au temps de parole accordé au Front national : "En ce qui concerne la proportion de temps de parole observée de manière générale pour le Front national, les éditeurs ont fait part de difficultés rencontrées s’agissant des réponses apportées à leurs propositions d’invitations."

Des "difficultés" avec le temps de parole du FN

Rappelons que l'opposition désigne ici la droite, et la primaire de la droite et du centre tenue en novembre dernier a logiquement permis à cette opposition d'être très médiatisée. Le lancement des débats de la primaire de la gauche, intervenu jeudi soir sur TF1, devrait toutefois conduire à un rééquilibrage des forces, avec un second débat prévu pour dimanche.

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus