Stress : une évacuation possible en 45 minutes grâce à l'art ?

Par , publié le | modifié le
Santé Le stress au travail (photo d'illustration)
Le stress au travail (photo d'illustration)

Une étude américaine révèle qu'une séance de 45 minutes d'art-thérapie suffit à évacuer le stress, et ce par la réduction du taux d'une hormone spécifique.

Le stress peut-il être sensiblement diminué chez des personnes affichant un niveau notable de stress par la pratique d'activités artistiques ? Voilà une interrogation à laquelle ont tenté de répondre des chercheurs de l'université de Drexel (États-Unis). Le fruit de leur étude est récemment paru dans la revue Art Therapy.

Pour permettre de déterminer si l'art-thérapie est à même de réduire significativement les taux de cortisol, soit l'hormone du stress, ces scientifiques ont sollicité 39 adultes âgés de 18 à 59 ans. Chacun de ces participants a été invité à s'adonner à des activités artistiques pour des séances d'une durée de 45 minutes. Par des prélèvements de salive, les chercheurs ont relevé les niveaux de cortisol de ces personnes avant et après les sessions.

Art-thérapie : l'incidence sur le stress mesurée par une étude

Si un art-thérapeute était présent afin de garantir la bonne tenue de ces séances, il aura cependant accordé un certain degré de liberté aux participants de manière à restreindre le moins possible leurs inspirations créatrices. Pour mettre ces dernières en application, les 39 adultes de l'étude pouvaient recourir à des marqueurs, du papier, de l'argile ainsi qu'à du matériel de collage.

Un taux de cortisol réduit pour 75% des participants

Nos confrères de Futura Sciences rapportent qu'au terme de ces sessions, les cherchent ont relevé un taux réduit de cortisol pour 75% des participants. À l'inverse, il a également été observé un niveau plus élevé de cette hormone chez 25% des adultes. Pour les auteurs de l'étude, ce score pourrait découler d'un éveil et d'une implication plus marqués, même si, selon les activités, l'état de relaxation pourrait être plus ou moins prononcé.

Le cosignataire de l'expérience, le docteur Kaimail, rappelle toutefois l'importance de l'hormone du stress : "Une certaine quantité de cortisol est essentielle pour notre fonctionnement. Par exemple, nos niveaux de cortisol varient pendant toute la journée - les niveaux sont au plus haut le matin parce que cela augmente notre énergie pour démarrer la journée".

Crédits photos : KieferPix/Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus