SpaceX : Falcon 9 réussit le lancement du satellite JCSat 14

Par , publié le | modifié le
Sciences Une fusée Falcon9 sur le pas de tir en février 2015.
Une fusée Falcon9 sur le pas de tir en février 2015.

En milieu de semaine, la fusée Falcon 9 a lancé dans l'espace un satellite de télécommunications japonais, et SpaceX d'avoir réussi pour la troisième fois à récupérer l'étage principal de son lanceur. Celui-ci pourrait d'ailleurs être réutilisé cet été.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, la fusée Falcon 9 a procédé au lancement du satellite de télécommunications japonais JCSat 14, lequel a ainsi été envoyé sur une orbite de transfert géostationnaire. SpaceX effectuait là son quatrième lancement de 2016, une année pendant laquelle quatorze autres opérations du même genre devraient être observées.

Ce nouveau décollage est intervenu depuis le site de lancement de Falcon 9 de la base de Cap Canaveral. JCSat 14, d'un poids de 4,7 tonnes et d'une durée de vie minimale de quinze ans, est attendu pour délivrer des services de télévision et de télécommunications aux territoires asiatique, russe, océanique et à une partie des îles du Pacifique.

Falcon 9 de SpaceX : 3ème récupération de l'étage principal du lanceur

Nos confrères de Futura Sciences rapportent non seulement que ce quatrième lancement de l'année s'est déroulé avec succès, mais aussi que SpaceX est également parvenu à récupérer l'étage principal de son lanceur. Une victoire qui n'était toutefois pas acquise d'avance en raison d'une configuration de lancement ne laissant pas présager d'un retour de l'étage.

Le poids conséquent du satellite et la nécessité d'atteindre une certaine vitesse représentaient ainsi une problématique dans l'objectif de réussite, puisque l'étage avait pratiquement dépensé tout son carburant en fin de mission et qu'il était incertain quant à l'accomplissement des différentes manœuvres demandées pour son retour sur Terre.

"L'Europe doit prendre la mesure de ce qui se passe aux États-Unis"

Cette récupération réussie est la troisième à mettre à l'actif de SpaceX, qui a d'ailleurs l'intention de réutiliser l'un de ces étages cet été. En France, et plus particulièrement du côté de la société Arianespace liée à l’Agence spatiale européenne (ESA), on observe ces opérations victorieuses avec une relative crainte.

Stéphane Israël, PDG de la firme, a en effet appelé dans les colonnes du Monde à ce que l'Europe prenne "la mesure de ce qui se passe aux États-Unis car, si rien n’est fait, dans dix ans, notre filière des lanceurs sera en grande difficulté".

Crédits photos : SpaceX

Partager cet article

Pour en savoir plus