SNCF : des agents en civil et armés dans les trains dès octobre

Par , publié le
France Des TGV en gare du Nord à Paris
Des TGV en gare du Nord à Paris

À partir du mois d’octobre, des agents armés et en civil prendront place à bord des trains pour sécuriser les passagers.

Ces derniers mois, les trains ont été l’une des cibles privilégiées pour les terroristes et certains déséquilibrés. Dans le contexte d’état d’urgence, la SNCF avait, par la voix de son patron Guillaume Pépy, annoncé la mise en place de patrouilles d’agents de sûreté en civil et armés dans les trains.

Une mesure qui devrait être mise en application dès le mois d’octobre 2016 selon les informations de la radio RTL. Le Conseil d’État devrait en effet avoir terminé l’examen des 4 derniers décrets de cette loi à cette date.

La loi Savary entre en vigueur

Ces agents de sûreté seront déployés dans les trains de la SNCF dans le cadre de la loi Savary relative à la prévention des actes terroristes dans les transports. Composés d’hommes et de femmes en civil, ces patrouilles appartiendront aux services de police de la SNCF et de la RATP, la Surveillance générale (SUGE) et le Groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR).

À l’instar de ce qui se fait dans les vols long-courriers, ces agents se fonderont parmi les autres passagers pour être le plus discrets possible. Ils devront sécuriser le transport et si besoin, intervenir le plus rapidement possible pour neutraliser tout menace. Pour cela, ils porteront des armes à feu similaires à celles que portent les forces de l’ordre.

Les effectifs tenus secrets

Les armes à feu ne seront utilisées qu’en cas de menace grave, comme un risque d’attentat ou toute autre situation mettant en péril la sécurité des passagers. Mais ces agents seront affectés à d’autres missions. Ils pourront par exemple retenir une personne qui refuse de se soumettre à un contrôle d’identité jusqu’à l’arrivée des policiers.

Les deux régies de transports ne communiqueront pas sur le nombre d’agents en civil circulant dans les trains. Seule certitude, ces derniers seront affectés prioritairement aux TER et aux TGV. Ils pourront parfois prendre place dans les trains de banlieue.

Crédits photos : Romas_Photo / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus