Sécurité Routière, 4 000 nouveaux radars s’installent sur les routes dès mercredi

Par , publié le | modifié le
Transports Un radar mis en place par la sécurité routière
Un radar mis en place par la sécurité routière

Le nouveau délégué interministériel de la Sécurité Routière, Frédéric Péchenard a indiqué un déploiement dès mercredi des prochains radars. Ces derniers seront installés à proximité des chantiers ou à l’intérieur de véhicules banalisés.

Le premier radar tronçon sera installé sur le pont de Saint-Nazaire le 26 juin, c’est le début d’une longue série. En effet, Frédéric Péchenard est l’ancien directeur de la police nationale, il a ainsi indiqué que d’ici la fin de l’année près de « 4 000 radars environ auront été installés ». Pourtant, « il avait été prévu d’arrêter le déploiement une fois ce nombre atteint ». Le prochain comité interministériel devra prochainement décider si les installations se poursuivent au-delà de ce seuil.

Les radars à bords des voitures vont ainsi se multiplier ainsi que de nouveaux modèles implantés près des chantiers. L’objectif premier étant « de protéger le personnel qui y travaille ». 78 radars qualifiés de discriminants ont la capacité de distinguer un véhicule lourd ou léger. Des radars tronçons vont également faire leur apparition le long des routes, ils permettent de mesurer la vitesse d’un automobiliste sur plusieurs kilomètres. D’ici la fin de l’année 2012, une quarantaine devrait apparaitre. Ils se différencient des autres radars puisqu’ils ne flashent pas la voiture, ils calculent sur un « tronçon » la vitesse à laquelle l’automobiliste roule. L’installation permet de « lutter contre le comportement dangereux de certains conducteurs qui freinent à l’approche d’un radar et ré-accélèrent après l’avoir dépassé ».

Ces premiers radars tronçons seront installés dès mercredi notamment dans le tunnel de la RN57. La RN21 accueillera également un modèle courant juillet à Pujols. Frédéric Péchenard a tout de même souhaité rassurer les associations d’automobilistes ou les conducteurs, « pour améliorer la sécurité routière et diminuer le nombre de tués sur les routes, la répression ne suffit pas, la prévention et la formation sont indispensables ».

Crédits photos : Gilles Paire/Shutterstock.com

Partager cet article