Réveillon du Nouvel An : pas de retour d'organisé pour près d'1 Français alcoolisé sur 2

Par , publié le
Société L'alcool tue 3,3 millions dans le monde chaque année
L'alcool tue 3,3 millions dans le monde chaque année

Une récente étude révèle que pour près de la moitié des Français ayant l'intention de consommer de l'alcool le soir du 31 décembre, aucune organisation n'a été prévue pour assurer leur retour chez eux sains et saufs.

Le 31 décembre au soir, pour fêter l'espoir d'une nouvelle année plus positive ou tout simplement parce que le réveillon du Nouvel An représente une occasion d'évacuer ses soucis, les Français vont consommer de l'alcool. Possiblement plus qu'en temps normal.

Et étant donné qu'une certaine partie d'entre eux vont aller réveillonner chez des amis ou de la famille, la question des conditions de leur retour à domicile se pose fatalement. Du 27 novembre au 1er décembre derniers, et sur requête de la Prévention Routière et des Assureurs Prévention, un sondage a été conduit auprès de 1.000 Français majeurs quant à leur vision de ce réveillon, la consommation d'alcool qu'ils comptent y observer et également sur la manière dont ils prévoient de rentrer chez eux.

Alcool au volant : 6 Français sur 10 boiront sensiblement lors du réveillon du Nouvel An

Il apparaît tout d'abord que la très grande majorité d'entre eux (9 sur 10) envisagent de boire de l'alcool lors du réveillon du Nouvel An. 60% des sondés s'attendent même à atteindre les trois verres au cours de la soirée et même éventuellement davantage. On apprend cependant que près d'un Français interrogé sur deux ignore la "bonne" solution à privilégier au moment de prendre le chemin du retour. Et ce alors que 69% estiment qu'ils flirteront avec la limite de taux d'alcoolémie autorisée.

50% des sondés ignorent le temps de dissipation d'un verre d'alcool dans le corps

Mais à partir du moment où on leur soumet des solutions pour s'assurer un retour sans risques, les Français sont 74,8% à déclarer qu'ils choisiront de patienter un certain temps avant de reprendre le volant. Cela étant dit, 50% des sondés ont affirmé ne pas connaître le temps de dissipation d'un verre d'alcool dans le corps, un délai compris entre une et deux heures. Et alors qu'une nouvelle campagne de sensibilisation sur le sujet est actuellement diffusée à la télévision, la Prévention Routière et les Assureurs Prévention ont mis en place un site internet offrant un mode d'emploi à suivre en fonction de votre programme établi pour le réveillon du 31.

Crédits photos : Kzenon/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus