Québec : un enfant retrouve la vie après un arrêt cardiaque de 30 minutes

Par , publié le | modifié le
International Enfant hospitalisé
Enfant hospitalisé

Un enfant québécois de 3 ans déclaré cliniquement mort est subitement revenu à la vie 30 minutes plus tard. Il ne devrait toutefois pas conserver de notables séquelles de son arrêt cardiaque.

Tout a commencé au début de juin dernier. Un petit garçon originaire du Québec et prénommé Liam est en proie à de sévères vomissements. Ses parents semblent malgré tout ne pas tant s'inquéter que cela de l'état de leur enfant, qu'ils pensent alors victime d'une gastro-entérite.

La mère de Liam, cité par Le Journal de Québec, déclare ainsi : "On a deux enfants, on en a vu, des gastros." La santé de garçonnet n'ira cependant pas en s'améliorant, et trois jours plus tard, Liam sera emmené à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Le médecin va pourtant établir le même diagnostic que ses parents, avant de renvoyer l'enfant chez lui.

Diagnostiqué avec une gastro, un enfant québécois fait un arrêt cardiaque presque fatal

Sa mère raconte qu'ensuite, "il était super déshydraté et il n’allait pas à la selle. Alors on l’a ramené à l’hôpital !" C'est pendant son intubation que Liam a fait un arrêt cardiaque. Le docteur qui aura effectué son massage cardiaque explique qu'"il était très fragile et très déshydraté. Avec le stress, son cœur s’est complètement arrêté." Et alors que Liam était déclaré cliniquement mort depuis environ 30 minutes, son cœur a recommencé à battre.

Liam finalement opéré pour une invagination intestinale aiguë

Il s'avèrera que l'enfant était atteint d’une invagination intestinale aiguë, qui se traduit par la pénétration d'une partie d'organe dans une autre section. Liam va alors être délesté de 40 centimètres d'intestin durant une intervention d'urgence. Au final, l'enfant sera resté plus d'un mois à l'hôpital, une période pendant laquelle ses parents avaient été informés de possibles séquelles. Pourtant, six mois après avoir été transféré au site Glen, ouvert le 24 mai de cette année, l'enfant aujourd'hui âgé de 4 ans a pratiquement retrouvé l'intégralité de ses moyens selon sa mère : "Il parle lentement et il s’enfarge parfois quand il court, mais j’ai vraiment l’impression qu’il est en pleine forme. C’est aussi ça, le miracle".

Crédits photos : wavebreakmedia / Shutterstock

Partager cet article

Pour en savoir plus