Une prof stagiaire interpellée pour « apologie du terrorisme » à Lyon

Par , publié le
France L'espé de Lyon
L'espé de Lyon

Une prof-stagiaire de 24 ans a été interpellée pour apologie du terrorisme. Elle est également suspectée d'avoir envoyer des menaces à d'autres membres, ainsi que des élèves.

Elle utilisait les ordinateurs de la bibliothèque pour envoyer ses messages haineux. Une professeur-stagiaire de 24 ans a été interpellée hier jeudi 21 janvier pour « apologie du terrorisme ». Étudiante de l’école supérieure du professorat et de l’éducation (Espé) à Lyon, elle menaçait d’autres membres du personnel, ainsi que des « élèves de religion catholique » de l’établissement fait savoir la police.

Les e-mails auraient été envoyés entre le 23 septembre et le 5 janvier dernier. La direction de l’Espé a par la suite déposé une plainte. La direction s’est cependant refusée à tout autre commentaire sur cette affaire en cours.

Identifiée par son adresse IP

La prof-stagiaire aurait été reconnue grâce à l’adresse IP d’un ordinateur qu’elle utilisait à la bibliothèque. On ignore à ce stade, les motivations ou la nature exacte des messages envoyés par la jeune femme. Une affaire qui intervient seulement un mois après qu’un lycéen ait été condamné à deux ans de prison, pour les mêmes raisons. Le 11 janvier dernier, il avait renoncé à faire appel de sa condamnation.

Un enseignant accusé d'apologie de terrorisme en mars 2015

Ce n’est pas la première fois qu’un enseignant est suspecté d’apologie au terrorisme. En mars dernier 2015, à Poitiers, un professeur de philosophie avait été accusé de faire l’apologie du terrorisme après un débat autour de Charlie Hebdo. Il a finalement été relaxé, bien que ces propos avaient été qualifiés "d’inadaptés, déplacés et choquants". Ne pouvant rester dans le lycée où il enseignait, il a finalement été muté.

Crédits photos : google street view

Partager cet article