Prix des carburants : ce qui va changer en janvier

Par , publié le
Énergie
Photo d'illustration. Un réservoir pour véhicule à moteur diesel.

Dès le premier jour de l'année 2016, diesel et essence verront leur prix au litre augmenter en raison d'une nouvelle taxation. Cependant, la baisse de ce prix avant taxation sera durable.

Il y a deux jours de cela, nous nous faisions l'écho du passage du prix du litre de gazole sous la barre symbolique d'1 euro, en moyenne et en France. Cette baisse, due à une offre surabondante par rapport à une demande réduite de pétrole, va durer dans le temps.

Cependant, dès le 1er janvier, cette baisse sera ralentie par une nouvelle taxation sur l'essence et le diesel.

Diesel et essence taxés au 1er janvier 2016

Pour le gazole, cette hausse se traduira au jour du Nouvel An par 3,5 centimes centimes supplémentaires par litre. Concernant l'essence, et plus précisément le sans-plomb 95, comptez 2 centimes d'euros par litre à ajouter à la note finale. Le sans-plomb 95 E10, quant à lui, n'est pas concerné par ces hausses, car il contient du bioéthanol.

Fiscalement, les deux carburants se rapprocheront ainsi. En outre, l'explication de cette hausse générale tient dans l'adjonction de la contribution climat énergie (CCE), aussi appelée taxe carbone.

Mais le "consommateur restera gagnant"

Pour autant, et on peut le lire entre autres dans La Nouvelle République, "la baisse du prix du baril est telle que le consommateur restera gagnant". Ces mots émanent de François Carlier, délégué général de l'association de consommateurs CLCV. Pour Mathieu Plane, qui travaille à l'Observatoire français de la conjoncture économique, les entreprises en profitent également : "En 2015, la baisse du prix du pétrole a permis de réinjecter près de 20 milliards d'euros dans l'économie française : dix milliards pour les ménages et dix milliards pour les entreprises".

Au final, les hausses évoquées plus haut devraient rester indolores. Et si la part du diesel par rapport à l'ensemble des carburants routiers utilisés reste très majoritaire, on remarque une progression de l'usage des véhicules à moteur essence.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article