Pharmacies : Les médicaments moins chers lorsqu’ils sont en accès libre

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. Un traitement médicamenteux.
Photo d'illustration. Un traitement médicamenteux.

Selon l'association Familles rurales, il existe une grande différence de prix entre les médicaments sans ordonnance vendus derrière le comptoir des pharmacies et ceux en rayonnage.

Nous vous parlions il y a quelques jours de l’étude de 60 Millions de consommateurs sur la dangerosité de certains médicaments vendus sans ordonnance. Le conseil d’un pharmacien semble donc incontournable pour ne pas mettre sa santé en danger à cause de la prise de médicament en vente libre.

Mais la politique tarifaire des officines ne favoriserait pas ce conseil puisque selon l'observatoire annuel du prix des médicaments de l’association Familles rurales, les médicaments vendus sans ordonnance sont souvent vendus plus cher lorsqu’il faut passer par le comptoir de la pharmacie.

Les médicaments en accès libre vendus moins cher

En pharmacie, vous avez généralement le choix entre vous rendre directement au comptoir pour prendre conseil auprès du pharmacien ou bien vous servir directement dans les rayonnages des médicaments en vente libre. Selon Famille rurales qui a étudié les différences de prix de 14 médicaments sans ordonnance 92 pharmacies (dont 53 sur Internet), un même produit vendu « derrière le comptoir » se vend souvent plus cher que lorsqu’il est en accès libre.

Le constat est sans appel « En comparant les prix, le consommateur peut économiser en moyenne 4 euros et jusqu’à plus de 5 euros sur une boîte (...) s’il existe plusieurs présentations pour un même produit », souligne l’association. Une bonne nouvelle sachant que Famille rurales indique « un rééquilibrage entre les médicaments en accès libre et ceux vendus derrière le comptoir ».

Les prix augmentent pour les traitements sans ordonnance

Si le client avisé peut donc faire quelques économies, il ne pourra pas échapper à la hausse des prix des médicaments en vente libre. Ces derniers ont augmenté de « 4 % depuis le début de l’observatoire, en 2010 » avec des écarts importants entre les différentes officines. « L’objectif du décret de 2008, autorisant le libre accès de certains médicaments afin d’amorcer une baisse des prix, n’est donc toujours pas atteint », déplore Familles Rurales.

Concernant les médicaments vendus sur Internet, les prix sont la plupart du temps inférieurs à ce que l’on peut retrouver en officine, cependant, les frais de port et la forte disparité des prix entre les différentes plateformes ne les rendent pas forcement plus avantageux pour autant.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article