Pentaquarks, une nouvelle particule découverte par le CERN

Par , publié le | modifié le
Sciences Accélérateur de particules du CERN

Le CERN, basé a Genève, a annoncé avoir découvert grâce à son accélérateur de particules une nouvelle classe de particules qu'ils ont baptisée Pentaquarks. Et ce n'est pas une mince nouvelle car cela permettra de mieux comprendre la matière et le cosmos.

Le CERN (Organisation Européenne pour la recherche nucléaire) dispose d'un outil unique au monde, un grand collisionneur de particules. Une expérience récente a permis de découvrir une nouvelle forme de particule baptisée Pentaquarks.

Une découverte qui aidera à mieux comprendre le cosmos

Son existence était soupçonnée mais jamais elle n'avait pu être vérifiée. Jusqu'à ce jour car l'expérience menée par l'accélérateur de particule a permis de l'observer. L'étude de ses propriétés permettra aux scientifiques de sans doute mieux comprendre la matière ordinaire (protons et neutrons qui sont la base de toute molécule).

Simulation de la collision de particules ayant permis de mettre en évidence le Boson de Higgs

Simulation de la collision de particules ayant permis de mettre en évidence le Bosson de Higgs

Après deux ans de maintenance, l'accélérateur de particules du CERN entame de nouvelles expériences. L'énergie a presque été doublée depuis sa première version. Il avait notamment permis en 2015 de prouver l'existence du fameux Bosson de Higgs. L'accélérateur est enfoui à cent mètres sous terre. Il est équipé de quatre détecteurs chargés qui scrutent les collisions entre les particules. L'analyse de la matière et de l'antimatière est aussi au programme des scientifiques.

Qu'est-ce qu'un Pentaquarks ?

Le porte-parole de LHCb Guy Wilkinson a déclaré: “Le pentaquark n'est pas seulement une nouvelle particule,”. “Il représente un moyen d’agréger les quarks, à savoir les constituants fondamentaux de l’ordinaire, les protons et les neutrons, dans un modèle qui n’a jamais été observé auparavant dans plus de cinquante années de recherches expérimentales.” Avant d'ajouter : “Plus précisément, les etats doivent être formé de deux quarks, un quark bas, un charme quark et un anti-quark charme.”

La découverte des Pentaquarks appelle cependant à de nouvelles études afin de comprendre comment les quarks sont liés à l'intérieur des pentaquarks.

Partager cet article