"Peaky Blinders" : un "projet passion" pour Stephen Knight

Par , publié le | modifié le
Série
Thomas Shelby (Cillian Murphy) dans "Peaky Blinders" saison 2

Pour le créateur de "Peaky Blinders" Stephen Knight, l'écriture de cette série relève du "pur plaisir'. En France, la deuxième saison sera lancée ce soir sur Arte.

Peaky Blinders est une série britannique diffusée sur la BBC Two depuis le 12 septembre 2013. On y suit les aventures d'une famille de gangsters de Birmingham du début du XXe siècle. Cette création de Stephen Knight s'appuie sur l'histoire d'un gang lui ayant donné son nom et qui a réellement émergé peu après la Première Guerre Mondiale.

En France, Peaky Blinders s'est découverte le 12 mars dernier sur Arte et sa seconde saison y sera lancée dès ce soir à 20h55. À cette occasion, Le Monde nous offre un entretien avec Stephen Knight, lequel observe une sensible distinction entre Peaky Blinders et ses activités outre-Atlantique : "Par rapport à mon travail aux États-Unis, 'Peaky Blinders' relève de la récréation, du projet passion, du pur plaisir. Je l’avais dans mes cartons depuis vingt ans au moins car, étant originaire de Birmingham, j’ai depuis toujours entendu parler des Peaky Blinders par mes parents."

Stephen Knight : "Peaky Blinders", une idée vieille d'au moins 20 ans

Le créateur ajoute d'ailleurs jouir d'une grande liberté de création vis-à-vis de la BBC : "Tout est très facile avec la BBC : s’ils aiment, ils disent oui et vous laissent écrire tranquillement, sans rien demander à lire, sans rien vérifier. C’est à peine si on vous demande s’il serait possible de changer un ou deux mots, par-ci par-là, mais sinon, c’est la liberté totale."

Et de poursuivre dans ses louanges de la chaîne : "Ce qui est super avec la BBC, c’est qu’il n’y a pas de protocole ou de canevas précis à suivre pour faire connaître et aboutir un projet. Même si j’avais travaillé pour la télévision autrefois, c’est ma première expérience de fiction pour la BBC, et tout se passe très facilement. C’est absolument l’opposé de Hollywood, où je travaille habituellement…"

Une envie de raconter l'entre-deux guerres

Et si l'action de Peaky Blinders a débuté en 1919, Stephen Knight a exprimé son intention de raconter l'entre-deux-guerres et de permettre au spectateur d'assister à l'évolution des différents personnes de la série : "L’idéal, ce serait d’embrasser celle qui va de la fin de la première guerre mondiale au début de la seconde, en sautant deux ans entre chaque saison, pour voir les personnages évoluer." Précisons pour finir qu'Arte va étaler la diffusion de Peaky Blinders saison 2 sur quatre soirées à raison de trois épisodes chaque jeudi.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus