Patrick de Carolis : un livre pour raconter sa version de l'affaire Bygmalion

Par , publié le | modifié le
Culture Patrick de Carolis
Patrick de Carolis

L'ex-président de France Télévisions Patrick de Carolis sort jeudi un livre, "Les ailes intérieures", pour raconter sa version de l'affaire Bygmalion et son passage au sein du groupe aujourd'hui dirigé par Delphine Ernotte.

Depuis 2014 et sa mise en cause dans l'affaire Bygmalion, le président de France Télévisions de 2005 à 2010 Patrick de Carolis n'est plus réapparu sur France 3, où il présentait Des racines et des ailes. Jeudi, il sort un livre, Les ailes intérieures, pour délivrer sa voix sur l'épreuve qu'il a vécue.

Dans un entretien accordé au Parisien, qui lui demande pour commencer le pourquoi de sa réponse tardive aux accusations portées à son encontre, Patrick de Carolis répond simplement : "C'est mon tempérament". Avant de poursuivre : "Je suis sûr de mon fait, et je ne me voyais pas cavaler de plateau télé en plateau télé pour dire ma vérité. Il ne sert à rien de porter la voix quand les vents sont contraires. Ce livre arrive parce que j'estime que cela suffit. Je ne présente pas ma défense, je dis simplement le temps du soupçon et ses affres, une conséquence de l'immédiateté que la presse s'impose : personne n'a pris la peine de me téléphoner pour connaître ma version des faits. Pas même les grands journalistes qui se disaient mes amis. Cela fait deux ans que je déguste, que je ne travaille plus dans les médias à cause de ce soupçon. J'en ai assez d'entendre tant d'incohérences, et parfois de mensonges."

Bygmalion : de Carolis lassé d'entendre des "incohérences"

Son ouvrage à venir ne décrit pas seulement l'épisode Bygmalion vu à travers ses yeux, mais également son expérience vécue à la tête de France Télévisions : "La période récente a été difficile pour moi, elle a gommé un travail important et rigoureux mené tout au long de ma vie professionnelle. Ma mise en examen a beau être qualifiée de 'mécanique" par les juges, certains en ont profité pour mettre en doute ma probité.

C'est difficile à vivre. J'en ai assez d'entendre des incohérences, et je ne voulais pas qu'on oublie la période que j'ai passée à France Télévisions. Je suis fier de mon bilan, et blessé que le CSA n'ait jamais reconnu officiellement la qualité de mon travail, pour ne pas embarrasser le président de la République de l'époque, qui avait pourtant dit qu'il jugerait sur les résultats."

Un retour à la télévision pas exclu

Dans Les ailes intérieures, Patrick de Carolis raconte que sa reconduction à son poste lui aurait été garantie par Nicolas Sarkozy s'il avait consenti à écarter Patrice Duhamel, Arlette Chabot, Franz-Olivier Giesbert, Laurent Ruquier et Patrick Sébastien de France Télévisions. Pour celui qui dirigeait encore la société, c'était "clairement" inenvisageable.

S'il était finalement mis hors de cause, Patrick de Carolis accepterait-il de revenir à la télévision ? Pour le principal intéressé, la balle n'est pas dans son camp même si la volonté d'un retour semble y apparaître : "Tout dépendra de la volonté des diffuseurs. C'est à eux qu'il faut poser la question. L'ancien président de France Télévisions a choisi d'arrêter mes fonctions alors que je suis toujours présumé innocent. Si je reviens, en tout cas, ce sera pour présenter un nouveau format, pas pour reprendre 'Des racines et des ailes'."

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus