Paris pourrait accueillir son premier hôtel flottant en 2016

Par , publié le
France Quai d'Austerlitz
Quai d'Austerlitz

Prévu pour l'année prochaine, le Off Paris Seine sera le premier hôtel flottant de France.

« Off Paris Seine » c’est le projet assez fou qui pourrait amerrir sur la Seine en 2016. Derrière ce nom assez curieux, se cache la construction du premier hôtel flottant prévu à Paris quai Austerlitz. Porté par l’actionnaire Novaxia, cet hôtel trois étoiles pourrait reposer sur une barge de 650 tonnes et amarré à près de 10 mètres du quai d’Austerlitz.

"L'idée est née de Gérard Ronzatti, architecte et président de Seine Design, début 2013, souhaitant proposer des solutions pour réinventer les fleuves" explique Christophe Gallineau, président fondateur de Citysurfing qui participe au financement du projet. "On a ensuite créé une structure pour développer un concept, et nous avons participé à un appel à projets de la mairie de Paris, présentant cet hôtel flottant au niveau du quai Austerlitz à Paris, situé entre la gare de Lyon et la gare d'Austerlitz".

Le Off Paris Seine aura 54 chambres de 15m²

Selon les premières bases du projet, l’hôtel flottant devrait comprendre 54 chambres de 15m², et 4 suites de 30m² avec vue sur le quai et sur la Seine. Se voulant assez luxueux, il comprendra également un espace restauration, une piscine de 10 mètres de long sur 2 mètres de large, et une terrasse à quai de 400m².

"C'est un projet qui était un peu fou au départ et qui n'a pas de précédent, pour lequel nous avons investi sur une concession de 20 ans", déclare Joachim Azan, président fondateur de Novaxia qui finance 57% de la construction. Un projet qui est estimé à 11 millions d’euros.

Le Off Paris Seine sera un exemple en terme de développement durable

Prévu pour le premier trimestre 2016, le Off Paris Seine se voudra "être exemplaire en terme de développement durable" déclare Gérard Ronzatti. "Il consomme ainsi un minimum d'énergie avec un système de collecte d'eau. Le fait qu'il soit posé sur l'eau est un travail très technique et il y a eu en plus un travail de gestion de poids pour assurer une stabilité".

Crédits photos : google street view

Partager cet article