Paris : un civil et un policier blessés dans une fusillade en sortie de boite de nuit

Par , publié le | modifié le
Faits Divers
Illustration. Un véhicule de la police.

Dimanche matin, une fusillade survenue à la sortie d'une boîte de nuit parisienne a fait deux blessés : un civil touché à l'abdomen et un policier ciblé au visage. Leurs jours ne seraient toutefois pas en danger.

Il est encore vraisemblablement trop tôt pour établir avec certitude les motifs de cet incident. On sait toutefois pour l'heure que dimanche matin à Paris, aux environs de 6h00, une fusillade est survenue à la sortie d'une boîte de nuit située dans le VIIIe arrondissement de la capitale.

Les coups de feu assénés auront fait un total de deux blessés, une personne de 32 ans atteinte au niveau de l'abdomen et un policier de 40 ans légèrement touché au visage. Pour tenter d'apporter un début d'explication à cette fusillade, TF1 rapporte l'hypothèse d'un différend entre deux individus.

Fusillade à Paris : un policier légèrement blessé

Le secrétaire national Île-de-France Alliance-Police Philippe Lavenu a raconté à iTélé le déroulé des faits : "Un individu sort son arme puis tire sur un second, vraisemblablement le gérant de la discothèque, et le touche à l'abdomen".

Et de poursuivre : "Nos collègues de la Bac interviennent très rapidement et croisent le tireur. Le hasard veut que nos collègues intervenants sont les mêmes que ceux qui étaient intervenus au Bataclan [NDLR : les attentats survenus le 13 novembre dernier]." 

Des policiers qui "étaient intervenus au Bataclan"

Le secrétaire a ensuite confirmé qu'il n'était pas lieu de profondément s'inquiéter pour les victimes de la fusillade, pour lesquelles aucun pronostic vital ne semble ainsi avoir été engagé : "Le premier blessé, un civil, a été touché à trois reprises : une fois à l'épaule et deux fois à l'abdomen. À priori, ces jours ne sont pas en danger. Notre collègue, le chauffeur de la Bac, a lui été légèrement blessé au visage."

Le commandant Eric Moulin, porte-parole de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), a précisé que le civil "a été transporté à l’hôpital Bichat" et le policier "évacué par transport non médicalisé" vers un autre établissement. Si elle n'a pas encore été lancée, une enquête prochaine devrait permettre d'établir les circonstances précises de cette fusillade.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus