Nuit debout : les manifestants se sont approchés du domicile de Valls

Par , publié le
France Des participants à la Nuit Debout, ici place de la République le 9 avril 2016, ont décidé de se rendre au domicile de Manuel Valls avant d'être bloqués par les forces de l'ordre
Des participants à la Nuit Debout, ici place de la République le 9 avril 2016, ont décidé de se rendre au domicile de Manuel Valls avant d'être bloqués par les forces de l'ordre

Plusieurs centaines de contestataires de l'opération "nuit debout" de Paris ont hier soir tenté de s'approcher du domicile parisien de Manuel Valls. Ils ont finalement été bloqués par les forces de l'ordre.

Depuis le 31 mars, le mouvement contestataire "nuit debout" organise une manifestation nocturne contre le projet de loi du travail. Ces rencontres ainsi que les nombreuses manifestations diurnes ne donnant pas de résultats, hier soir, plusieurs centaines de manifestants, visiblement très décidés, ont voulu se rendre devant le domicile parisien du chef du gouvernement.

Faire l'apéro chez Valls

Alors que le mouvement "nuit debout" a toujours été très bon enfant, il semblerait que les protestataires aient changé de stratégie. Vers 23h, des centaines de manifestants ont quitté la traditionnelle place de la République où sont systématiquement organisées les soirées "nuit debout" pour se rendre près du domicile de Manuel Valls a l'appel de l'opération Twitter #AperochezValls.

Les contestataires ont alors, d'un pas rapide, pris la direction du domicile parisien du chef du gouvernement mais ils ont prestement été bloqués par les force de l'ordre présentes à proximité de la place de la République. Toujours décidés, les manifestants ont alors pris une autre route mais ont, là aussi, été bloqués par les forces de l'ordre à proximité du domicile du Premier ministre. A noter que Manuel Valls n'était pas présent à son domicile car actuellement en voyage en Algérie.

Quelques incidents ont émaillé ce blocage

Lorsqu'ils ont été bloqués par les forces de police, un petit groupe d'une dizaine de contestataires ont alors jeté quelques projectiles contre le commissariat du XIème arrondissement de Paris. Ces actions violentes ont rapidement cessé, désapprouvées par le reste des protestataires.

L'opération "nuit debout" était la dixième consécutive organisée à Paris. Ce mouvement, qui ne faiblit pas, fait même tâche d'huile sur le reste du pays et, hier soir, une soixantaine de villes ont elles-aussi organisé leur "nuit debout" comme à Rennes et à Nantes qui ont été parmi les premières villes de province à lancer ce mouvement.

Crédits photos : © AFP JOEL SAGET

Partager cet article

Pour en savoir plus