NRJ : l'émission "C Cauet" dans le viseur du CSA pour de "graves manquements"

Par , publié le
Culture
Cauet anime "Qui allez-vous croire ?" sur NRJ12

La station de radio NRJ vient d'être mis en demeure par le CSA en raison de "graves manquements" observés dans le cadre de l'émission "C Cauet" diffusée du lundi au vendredi de 19h00 à 22h00.

Les propos incriminés n'ont pas tous été relatés, mais les dates des émissions concernées devraient pouvoir mettre la puce à l'oreille des auditeurs assidus. Vendredi, le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) a signifié par voie de communiqué sa mise en demeure de la station de radio NRJ.

Une décision prise par l'autorité durant son assemblée plénière datée du mercredi 28 septembre dernier. Le CSA dit ainsi avoir relevé "de graves manquements aux dispositions relatives au respect de l’image des femmes et à la protection de l’enfance et de l’adolescence pour le programme radiophonique 'C Cauet', lors des émissions des 17 décembre 2015, 5 février 2016 et 4 mars 2016."

Le CSA met en demeure " C Cauet" de NRJ pour 3 émissions

Il ne semble toutefois d'agir que d'un simple rappel à l'ordre, le conseil ajoutant en effet que "faute de se conformer à l’avenir aux dispositions de la loi du 30 septembre 1986, à la délibération du 10 février 2004 et à ses obligations conventionnelles, la société NRJ pourrait faire l'objet d'une procédure de sanction."

Voici nous rapporte l'une des séquences ayant valu à NRJ cette mise en demeure du CSA. Au mois de décembre dernier, le jour précédant de l'élection de Miss France, l'animateur Cauet lance un jeu dans lequel les membres de son équipe doivent désigner leur Miss préférée puis répondre à une question portant sur le concours en lui-même.

Un jeu sur Miss France relativement apprécié

Si leur proposition est juste, ils auront à envoyer un message de soutien à leur Miss favorite sur le réseau Twitter. Et en cas de mauvaise réponse, le perdant devra poster, sur la même plate-forme, le message suivant :  "Je mettrais bien une pétée à… [le nom de la Miss]". Et ce jeu d'avoir été le point de départ d'échanges d'un goût apparemment douteux. On imagine désormais que NRJ va faire l'objet d'une surveillance toute particulière la veille de la prochaine élection de Miss France, prévue pour décembre.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus