Nogent-le-Rotrou : Un médecin tué d'une trentaine de coups de couteau

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. Police nationale

Le corps criblé de coups de couteau d’un médecin de 64 ans a été retrouvé gisant dans son sang hier dans son cabinet de Nogent-le-Rotrou. Un suspect a été interpellé.

Scène d’une rare violence dans un cabinet médical de la commune de Nogent-le-Rotrou en Eure-et-Loir. Selon les informations de France 3 Paris Ile-de-France, un médecin généraliste de 64 ans a été retrouvé mort le corps criblé de coups de couteau hier soir dans son cabinet.

Plus de 30 coups de couteau

Le corps du médecin a été retrouvé hier matin aux alentours de 11 h 15 par son associé. Ce confrère, qui passait pour récupérer quelques documents, tombera sur une scène de crime horrible, celle du corps sans vie de son collègue baignant dans son sang.

Les secours et la police seront immédiatement appelés sur les lieux. Selon les premières constatations, la victime a été frappée d’une trentaine de coups de couteau portés au cou et au visage.

Un suspect interpellé

Les enquêteurs ont également indiqué que le meurtre s’est produit peu avant la découverte du cadavre. Des recherches sont alors immédiatement lancées pour retrouver la trace du meurtrier. Après des heures sans rien trouver de concret, les policiers interpelleront un homme de 41 ans en fin d’après-midi. Ce dernier avait des entailles sur le bras et tenait des propos incohérents. Il expliquera aux policiers s’être entaillé volontairement pour retirer « une puce électronique » qu’on lui avait posée sous la peau.

Hospitalisé pour soigner ses blessures, le suspect a agressé le personnel soignant de l’hôpital de Limay. Un de ses proches aurait appelé la police pour dénoncer son crime. La brigade de recherches de Nogent-le-Rotrou et la section de recherches d’Orléans ont été chargées de l’enquête. Une autopsie devait être réalisée sur le corps du médecin dans la journée à l’institut médico-légal d’Angers.

Crédits photos : GERARD BOTTINO / Shutterstock.com

Partager cet article