Pluton : La sonde spatiale prête pour un survol historique le 14 juillet

Par , publié le | modifié le
Sciences La sonde New Horizons bientôt dans le voisinage de Pluton (Vue d'artiste)
La sonde New Horizons bientôt dans le voisinage de Pluton (Vue d'artiste)

Feu vert pour la Nasa pour le survol de Pluton par la sonde New Horizons pour le 14 juillet et ce, tout en gardant sa trajectoire originelle. La sonde va pouvoir envoyer de nouvelles images en couleurs de la mystérieuse planète Pluton grâce à ses puissants télescopes.

Le voyage initié il y neuf ans par la sonde New Horizons connaîtra bientôt son paroxysme. Le 14 juillet, elle pourra commencer à survoler Pluton, faisant tomber quelques un de ses secrets.

L'équipe chargée au sol de la mission a annoncé que la voie était libre pour ce survol historique. Ces dernières semaines, les puissants yeux de la sonde ont balayé sa trajectoire afin de s'assurer qu'aucun élément perturbateur viendrait la frapper, ce qui serait catastrophique.

New Horizons lancée à 49.600 km/h

En effet, le moindre objet céleste, même de petite taille, pourrait contrecarrer la mission. Et pour cause, New Horizons filant à la vitesse de 49.600 km/h, tout impact est proscrit. Pour parvenir à son objectif, la sonde n'aura même pas à dévier de sa trajectoire optimum.

Jim Green, responsable des sciences planétaires à la Nasa, déclarait il y a deux jours : "Nous avons tous poussé un soupir de soulagement en constatant que la voie était libre". Tant mieux si l'on puit dire, puisque si changement de trajectoire devait être opéré, celui-ci aurait dû intervenir avant le 4 juillet. En juin, le risque d'impact avait été évalué à 1%.

Pluton a déjà réservé des surprises

Le 14 juillet, New Horizons ne pourra pas être plus près de la planète naine, à 12.500 km pour être exact. Un saut de puce quand on considère les 5 milliards déjà engloutis depuis ces 9 longues années. Mais jeudi, alors qu'elle était pourtant à 15 millions de kilomètres, ses puissants télescopes ont envoyé des premières images en couleurs.

Des taches sombres, qui n'avaient auparavant jamais été observées, se sont montrées. Régulières dans leur espacement, elles piquent la curiosité des scientifiques. Au-delà de cette énigme, la géologie et la topographie de Pluton pourront faire l'objet de relevés précis. Alan Stern, responsable de cette mission historique, ne cache d'ailleurs pas son excitation et dit d'elle qu'elle "aura des retombées scientifiques sans équivalent depuis les missions Voyager dans les années 1980".

Crédits photos : NASA

Partager cet article

Pour en savoir plus