Montparnasse : trafic interrompu après la découverte d'un corps sans vie

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Après la découverte d'un corps sans vie à la gare de Montparnasse, le trafic SNFC a été complètement interrompu en début de matinée, pour reprendre progressivement depuis la mi-journée.

Un certain nombre de voyageurs ont pu ne pas comprendre pourquoi aucun train n'était annoncé à Montparnasse jeudi en début de journée. La SNCF aura finalement expliqué, en réponse d'un internaute sur Twitter, qu'"un corps sans vie a été découvert à Paris-Montparnasse".

Un incident ayant conduit la circulation à être "totalement interrompue à 9h45", comme l'a précisé la société ferroviaire. Nos confrères de France Bleu rapportent quant à eux que les pompiers ont été appelés à intervenir sur les lieux, et que des retards étaient logiquement à prévoir sur la ligne N (Montparnasse-Rambouillet/Dreux/Mantes-La-Jolie).

Corps découvert à Montparnasse : des retards observés

Les trains en partance ou à destination de Nantes, du Mans et de la Bretagne sont concernés. Vers 11h00, une voyageuse faisait savoir sur les réseaux sociaux avoir déjà observé 40 minutes de retard pour son train, en supposant ainsi que son attente allait s'éterniser encore pendant une durée indéterminée.

En sachant que pour plusieurs trains, le retard est allé jusqu'à 1h40, soient 100 minutes, alors que d'autres ont été détournés en direction de la gare de Massy-TGV.

Un trafic en reprise progressive

Le trafic semble cependant reprendre petit à petit son cours normal, la SNCF ayant ainsi signifié que "le trafic reprend très progressivement vers Paris depuis 10h45", en ajoutant cependant que des bouchons ont été constatés "jusqu'à Paris-Montparnasse".

Pour l'heure, aucun élément ne semble permettre de déterminer si la macabre découverte fait suite à un accident, un suicide ou bien un meurtre. La police judiciaire (PJ) était attendue pour se rendre également sur place pour procéder aux relevés et aux constatations légales. Cette intervention étant censée durer un minimum de deux heures dans la plupart des cas, la SNCF ne pouvait relancer la circulation avant la fin de l'opération des autorités policières. À noter enfin que l'identité de la victime n'a pas été communiquée.

Crédits photos : David Monniaux - Wikimedia CC

Partager cet article

Pour en savoir plus