Momie Ötzi : des globules rouges de plus de 5 000 ans

Par , publié le
Sciences özti momie

Ötzi est une momie découverte dans un glacier alpin en 1991. Aujourd'hui, des scientifiques viennent de trouver des globules rouges encore intacts.

En mars déjà, les scientifiques étaient parvenus à éclaircir un peu le mystère autour de la momie Ötzi. Mais cette fois, la découverte permet d’en apprendre plus sur la mort d’Ötzi, l’homme des glaces. Dès le début, les chercheurs avaient tenté de déceler des traces de sang sur la momie. Comme l’explique l’anthropologue Albert Zink : « Jusqu’à présent, on ignorait avec précision combien de temps le sang pouvait survivre, et encore plus à quoi pouvaient ressembler des cellules sanguines datant de la période du Chalcolithique ». Il faut dire en effet que le sang d’Ötzi a 5 300 ans et si la momie a été très bien préservée dans la glace, il aura fallu tout de même traquer la présence de sang à l’aide de technologie de pointe. Jusqu’à maintenant, bien que la présence de sang soit avérée, les chercheurs n’étaient pas parvenus à trouver des globules rouges intacts.

Mais grâce à un microscope à force atomique, dont la précision se compte en nanomètre, les scientifiques sont parvenus à isoler trois corpuscules en forme de disque concave, typique des globules rouges. C’est ce qu’ils ont révélé dans une étude publiée par la revue anglaise Royal Society. Ces trois corpuscules ont été analysés grâce à la spectroscopie Raman et d’après les résultants, il s’agirait donc bien de globule rouge humain. Cela signifie que le sang a été préservé pendant plus de 5 000 ans, d’ailleurs, selon les résultats, le sang aurait même commencé à coaguler.

Jusqu’à maintenant, les chercheurs ne savaient pas si la mort d’Ötzi avait été lente ou subite. Mais en voyant que le sang avait commencé à se coaguler, ils ont pu déterminer que l’agonie de l’homme des glaces avait été assez lente.

Partager cet article