Le ministère de la Santé débloque 75 millions d’euros pour la sécurité des hôpitaux

Par , publié le
Santé
Des soignants le 20 septembre 2013 dans un hôpital à Lens

Le ministère de la Santé va attribuer 75 millions d’euros aux hôpitaux français pour améliorer la sécurité des établissements de soin.

Le mois dernier, l’Observatoire national des violences en santé (ONVS) publiait un rapport alarmant. En 2014, un acte de violence était recensé toutes les 30 minutes dans les hôpitaux français et plus de 18 000 personnes y ont été victimes d’agression.

Le ministère de la Santé s’est saisi du dossier et lors d’une réunion sur la sécurisation des sites hospitaliers, Marisol Touraine a annoncé le déblocage d’une enveloppe de 75 millions d’euros pour améliorer la sécurité dans les établissements de soin.

75 millions d’euros pour sécuriser les hôpitaux

Ce plan d’investissement s’étendra sur les trois prochaines années à hauteur de 25 millions d’euros par an. Une grosse partie de cette enveloppe sera attribuée à l’installation de matériel de vidéo-surveillance et de sécurisation des accès des hôpitaux.

Dans le contexte actuel où la menace terroriste est très présente, cet investissement permettra également de déployer des patrouilles mobiles Vigipirate sur les sites les plus sensibles, notamment les établissements recevant des victimes d’attentats. Des formations seront proposées aux personnels et aux usagers en matière de prévention et de réaction face à une menace d’attentat.

Réduire les agressions sur le personnel

Ce plan d’action ne se limitera pas à la menace terroriste et permettra de compléter les dispositifs actuellement en place pour lutter contre les violences faites au personnel de soin.

Pour Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France qui s’est exprimé auprès de l’AFP, ce premier investissement est un premier pas important. Pourtant, il estime qu’il faudrait plusieurs centaines de millions d’euros pour une efficacité totale.

Crédits photos : © AFP/Archives PHILIPPE HUGUEN

Partager cet article

Pour en savoir plus