Mexique : une enquête contredit la version officielle des étudiants disparus

Par , publié le
International
Un graffiti à la mémoire des étudiants disparus. L'inscription indique : vivants ils ont été embarqués, vivants nous les voulons. Solidarité avec les 43 étudiants disparus.

Un groupe d'enquêteurs indépendants ont présenté hier dimanche un rapport contredisant la version officielle du gouvernement sur les 43 étudiants disparus.

Suite à l'émoi soulevé lors de la disparition de 43 étudiants au Mexique et le manque de crédibilité de la version officielle donnée par le gouvernement, un groupe international d'enquêteurs a réalisé sa propre enquête sur la disparition des étudiants. Leur rapport a été présenté hier à la presse et met particulièrement à mal la version donnée par le gouvernement.

Aucune trace de crémation

La version officielle évoquait l'incinération des 43 corps d'étudiants. L'enquête de la police avait conclu que les étudiants avaient été enlevés par des policiers de la ville d'Iguala qui les avaient livrés à un cartel de trafiquants de drogue qui les auraient tués puis incinérés avant de jeter leurs cendres dans la rivière. Cependant, le groupe d'experts, composé d'espagnols et de latino-américains, a mis en évidence l'absence de traces d'une telle crémation.

Le rapport indique que pour incinérer autant de corps, il aurait fallut environ 60 heures et des tonnes de carburant. Leur rapport précise qu'ils n'ont pas trouvé de traces d'un tel feu, pas même de traces qu'aurait pu laisser l'incinération d'un seul cadavre.

Un rapport qui ne donne pas de conclusion définitive

Le rapport demande au procureur d'enquêter sur le comportement de la police d'Iguala durant la nuit de la disparition des étudiants. La police ainsi que l'armée surveillaient les agissements des étudiants. L'école à laquelle ils appartenaient est connue pour intégrer des étudiants gauchistes particulièrement militants.

En conclusion du rapport, les enquêteurs regrettent "de ne pouvoir apporter aux familles, au gouvernement, à la société mexicaine et au monde entier, une conclusion définitive sur ce qui est arrivé aux 43 étudiants disparus". A ce jour, les traces ADN d'un seul étudiant ont pu être identifiées à partir de restes retrouvés dans un sac dans la rivière.

Partager cet article

Pour en savoir plus