Méningite : un trentenaire succombe dans la Drôme

Par , publié le
Faits Divers
Les couloirs d'un hôpital (photo d'illustration)

Jeudi après-midi dans la Drôme, un homme d'une trentaine d'années est décédé d'une méningite trente minutes après avoir été admis aux urgences de l'hôpital de Montélimar.

La confirmation du décès est intervenue samedi par le pôle de Santé publique de Privas, qui rapportait l'information de l'Agence régionale de Santé (ARS). Jeudi en milieu d'après-midi dans la Drôme, un homme d'une trentaine d'années a succombé à une infection invasive à méningocoque (méningite), trente minutes après avoir été admis aux urgences du centre hospitalier de Montélimar.

D'après nos confrères du Dauphiné Libéré, le trentenaire souffrait de violents maux de tête et les médecins se sont, semble-t-il, trouvés dans l'incapacité de pouvoir y répondre pour maintenir le patient en vie.

Méningite mortelle dans la Drôme : "contagieuse mais"...

Christophe Duchen, chef du pôle prévention et gestion des risques, a rappelé que l'infection en question se transmet dans des conditions bien précises : "À Montélimar, nous sommes face à une infection invasive à méningocoque. C’est une méningite contagieuse mais seulement dans le cadre d’un contact prolongé -au moins une heure- ou répété dans un laps de temps d’une journée".

Et d'indiquer, s'il fallait le préciser une nouvelle fois, "que cette bactérie ne survit pas à l’extérieur du corps de l’Homme". M. Duchen s'est également exprimé sur les démarches découlant de l'infection de la victime de jeudi : "Les personnes qui ont été en contact proche avec la victime ont été alertées par téléphone directement par le centre hospitalier de Montélimar. Les autres recevront un courrier les invitant à consulter un médecin pour bénéficier d’un traitement antibiotique". Une liste de 25 personnes a été établie et finalisée avec les proches du disparu.

Inquiétudes après les deux décès de Dijon

Il y a un peu plus d'une semaine, l'ARS Bourgogne-Franche-Comté faisait état de trois cas de méningite observés dans la région entre octobre et décembre. Des infections invasives à méningocoque qui avaient touché trois étudiants, dont deux sont depuis décédés avec le troisième qui, aux dernières nouvelles, se dirigeait vers un rétablissement.

Crédits photos : VILevi/Shutterstock

Partager cet article