Massy: 3 hommes aux comportements "inquiétants" évacués du TGV

Par , publié le
France
Gare de Massy, Essonne

Vendredi, 3 hommes aux comportements "inquiétants" ont été évacués d'un TGV puis conduits au commissariat.

Vendredi, le TGV reliant Marseille à Rennes a fait une escale bien plus longue que prévu dans la gare de Massy. Des passagers ont trouvé que 3 hommes agissaient de façon inquiétante et ont alerté les contrôleurs qui ont eux-mêmes averti la police. Le TGV a dû être évacué, les 3 hommes ont été interpellés.

Des comportements suspects dans le TGV

Vendredi dernier vers 12h35, le TGV reliant Marseille à Rennes à dû être évacué en gare de Massy. Des signalements avaient émané de passagers qui trouvaient que les comportements de 3 hommes étaient inquiétants. "Je suis allé me prendre un soda au bar et j’ai moi aussi vu qu’ils étaient bizarres, ils ne se parlaient pas et se sentaient comme surveillés, ils avaient une tête qui faisait peur, crâne rasé et longue barbe, pas un sourire", explique l’un des passagers. Les 3 hommes portaient des gants, faisaient des voyages réguliers entre le wagon bar et les toilettes et regardaient, selon les passagers, des vidéos sur le maniement des armes, qui s’avéraient être plutôt des films d'action. Les passagers ont rapidement averti les contrôleurs qui ont alerté la police qui est arrivée en gare de Massy pour interpeller les 3 hommes et évacuer le TGV.

Le TGV a été évacué et est resté une quinzaine de minutes en gare de Massy, afin que le service de déminage examine le train à la recherche d'un colis suspect. Les 3 hommes ont été emmenés au commissariat.

"Ils m'ont pris pour un terroriste"

Mickaël fait partie des 3 hommes interpellés, il est âgé de 27 ans et a été très choqué par les événements : "Franchement je n’ai pas compris ce qui se passait. Un policier m’a plaqué à terre, son genou sur mon dos. Il hurlait : "mets tes mains sur la tête". Il m’a passé les menottes. J’ai eu très peur, et j’ai pleuré". Les passagers du train l'auraient pris pour un terroriste : "Est-ce parce que je suis bronzé, je porte la barbe et que j’avais des gants qu’ils m’ont pris pour un terroriste?", se demande-t-il.

Les 3 hommes âgés de 26 à 28 ans ont finalement été relâchés, ils n'étaient pas connus des services de police et la fouille du train n'a rien révélé de probant.

Partager cet article

Pour en savoir plus