Lyon : le cambrioleur qui avait les oreilles trop pendues

Par , publié le | modifié le
Faits Divers
Photo d'illustration

Un cambrioleur qui commettait ses méfaits à Lyon a été confondu par ses empreintes d'oreilles. Il a depuis été écroué après avoir reconnu 24 vols avec effraction.

Un homme âgé d'une cinquantaine d'années a été écroué après avoir reconnu 24 vols avec effraction commis dans l'agglomération de Lyon. Un fait relativement classique mais qui revêt une valeur bien plus atypique une fois que l'on apprend que ce cambrioleur a été confondu par ses empreintes d'oreilles.

Il faut remonter jusqu'en novembre 2015 pour retracer le parcours du quinquagénaire depuis son premier contact connu avec les forces de l'ordre. Les policiers de la sûreté départementale du Rhône procèdent à l'interpellation d'un homme, surpris en flagrant délit de cambriolage dans un appartement lyonnais.

Cambrioleur confondu par ses empreintes d'oreilles : 24 vols reconnus

L'individu sera relâché après que les autorités eurent échoué à correctement vérifier son identité, d'autant plus que le relevé de ses empreintes digitales et génétiques n'aura pas permis d'en retrouver le profil dans la banque de données de la police. Sa liberté retrouvée ne va cependant être que de courte durée, car l'homme sera de nouveau interpellé en janvier 2016 alors qu'il tentait de vendre des biens provenant de précédents cambriolages.

C'est à ce moment-là que le suspect est soumis au prélèvement d'empreintes de ses oreilles. Et cette opération de conduire à une correspondance entre les les empreintes relevées et celles retrouvées sur plusieurs scènes de cambriolage de la région lyonnaise. Auprès de metronews, la commissaire Nathalie Rangheard officiant à la direction départementale de la sécurité publique du Rhône a déclaré qu'"après sa garde à vue, il [NDLR : le suspect] a été suivi pendant plusieurs semaines car nous savions qu’il recommencerait".

Une information judiciaire ouverte

Ces filatures auront révélé que l'homme partait de son domicile chaque matin à 9h00 dans le costume traditionnel d'un employé de bureau. Il en rentrait le soir à 18h00 après avoir en fait cambriolé des appartements, et ce via l'usage de morceaux de plastique dur et fin pour faire céder le pêne de la porte.

Les forces de l'ordre auront retrouvé 121 bijoux lors de la perquisition menée au domicile du quinquagénaire, des objets semblant apparaître tels le butin du cambrioleur. On apprend enfin qu'un juge lyonnais a ouvert une information judiciaire qui pourrait alourdir un peu plus le casier du malfaiteur, en effet également recherché par la police parisienne pour des faits similaires.

Crédits photos : © Flickr / Jose Nicolas

Partager cet article

Pour en savoir plus