Lutte contre Daech : Le Charles-de-Gaulle appareillera le 18 novembre

Par , publié le
Actualité Le porte-avions Charles de Gaulle en mission dans le Golfe le 26 février 2015
Le porte-avions Charles de Gaulle en mission dans le Golfe le 26 février 2015

Stéphane Le Foll vient d'annoncer que le porte-avions Charles-de-Gaulle partira le 18 novembre de Toulon pour rejoindre la Syrie et appuyer les forces en présence dans la lutte contre l'EI.

Le 5 novembre dernier, le ministère de la Défense annonçait la mise à disposition du porte-avions Charles-de-Gaulle dans la lutte contre Daech.

Le départ est imminent puisque Stéphane Le Foll vient d’annoncer lors d’un point presse donné à l’issue du Conseil des ministres que « Le groupe aéronaval appareillera de Toulon dans quelques jours, le 18 novembre, pour rejoindre le golfe arabo-persique mi-décembre ». Rappelons que le groupe aéronaval désigne le porte-avions Charles-de-Gaulle et toute sa flotte.

Le Charles-de-Gaulle appareillera le 18 novembre

Depuis le début de l’intervention de la France en Syrie, Stephane Le Foll a précisé que les avions de combat français avaient déjà frappé l’État Islamique à cinq reprises en Syrie. Trois frappes sur des sites d’infrastructures pétrolières ont ainsi été effectuées cette semaine.

Le porte-avions partira donc le 18 novembre de la rade de Toulon accompagné de ses navires de soutient habituels, à savoir une frégate de lutte anti-sous-marine, une frégate antiaérienne, un sous-marin nucléaire d'attaque, un pétrolier ravitailleur et un avion de patrouille.

Débat sur l’intervention en Syrie le 25 novembre

Stéphane Le Foll a par ailleurs indiqué qu’un débat aura lieu au Parlement sur la prolongation de l’intervention française en Syrie allait avoir lieu le 25 novembre.

Avec l’arrivée du Charles-De-Gaulle, la force de frappe française dans la région doublera. La France a en effet déjà déployé 6 Mirages basés en Jordanie et 6 Rafales postés aux Émirats Arabes Unis. Le porte-avions français était maintenu à quai à Toulon pour des opérations d’entretien après être intervenu de février à avril dans les opérations de la coalition internationale contre Daech en Irak.

Crédits photos : © AFP Patrick Baz

Partager cet article

Pour en savoir plus