Luc Besson : "Killer's school", une série pour les mobiles

Par , publié le | modifié le
Série Luc Besson sur la plateau de "Malavita"
Luc Besson sur la plateau de "Malavita"

Le studio de Luc Besson, EuropaCorp, s'associe à Xavier Niel et Daniel Marhely dans le cadre d'un nouveau service appelé "Blackpills" et dont le lancement devrait s'effectuer à l'automne prochain.

Le phénomène est loin d'être nouveau, la toile et ses contenus se consomment dans des proportions non négligeables sur périphériques mobiles. Il n'apparaît pas conséquent pas si étonnant que cela d'apprendre que vont prochainement débarquer des séries spécialement réservées à ce type d'usage.

À en croire Variety, le patron de Free Xaviel Niel et le créateur de Deezer Daniel Marhely lanceraient à l'automne prochain un service appelé "Blackpills", et qui consisterait tout simplement en une plate-forme de diffusion de contenus vidéos créés pour un visionnage sur smartphones, voire tablettes. Avec Luc Besson parmi ses premiers acteurs.

"Killer's school" : une série de Besson pour le service mobile "Blackpills"

Le studio du réalisateur EuropaCorp va ainsi réaliser Killer's school (nom provisoire), une série composée de dix épisodes de dix minutes chacun et qui s'intéressera à des adolescents entraînés pour devenir des tueurs professionnels. Le casting sera à à la fois européen et américain, avec un tournage attendu pour débuter dans le courant de l'été à Paris "et sa banlieue".

Killer's school, dont l'écriture sera l'œuvre de Luc Besson, aura comme directeurs Pascal Sid (réalisateur de Derrière les murs et producteur de Night Fare) et Olivier Schneider (régleur de cascades ayant notamment officié sur Spectre).

Un mélange de "Nikita" et "Kick-Ass"

Si l'on ignore quelles seront les figures présentes à l'écran, on nous rapporte que la série sera un mélange de Nikita et Kick-Ass. Rappelons au passage que la premier élément de ce mix, sorti en 1990 au cinéma, avait également été réalisé par Luc Besson.

La création de Blackpills remonte à février dernier et Xaviel Niel y aurait déjà investi 5 millions d'euros, un montant ayant pris la forme d'obligations convertibles en actions. En signalant que Canal+ compte de même investir le créneau de la vidéo sur mobiles par le projet "Studio +", au lancement quant à lui calé à septembre.

Crédits photos : © Phototélé / Canal + / Jessica Forde

Partager cet article

Pour en savoir plus