Loi Travail : Royal appelle à la fin du désordre en France

Par , publié le | modifié le
Politique Ségolène Royal
Ségolène Royal

La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a déclaré sur iTELE qu'il fallait que la "pagaille cesse" en France et que le pays retrouve l'ordre, se référant aux multiples manifestations récemment tenues en opposition au projet de loi Travail.

Récemment invitée sur le plateau d'ITELE, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal a semblé y signifier un ras-le-bol relatif aux manifestations et blocages récemment opérés en France en opposition au projet de loi Travail de Myriam El Khomri.

"On a envie que les choses rentrent dans l'ordre, que cette pagaille cesse". Mme Royal est également apparue en désaccord avec les revendications des travailleurs en déclarant que les "grèves idéologiques" n'étaient, à ses yeux, "pas possibles".

Ségolène Royal veut que "la pagaille cesse" en France

Et d'ajouter qu'il n'est pas non plus "possible qu'un pays moderne continue à être dans le désordre permanent", une situation portant "un vrai préjudice à toutes les entreprises de notre pays". La ministre a enfin appelé à ce "que la continuité du service public soit effective".

Et alors qu'une grève des ordures commence à s'installer aussi bien à Paris qu'en province, provoquant notamment l'irritation des commerçants, Ségolène Royal considère qu'il n'y a "aucune raison" pour les éboueurs de stopper ainsi leur activité.

La ministre assure d'un remaniement profond de la loi Travail

Visiblement soucieuse, entre autres, de la bonne tenue de l'Euro 2016 de football organisé en France, la ministre de l'Environnement demande à ce que les voix contestataires à la loi Travail prennent en compte sa réécriture et cessent alors de paralyser le pays :

"La loi a été profondément remaniée. Ne gâchons pas cette capacité de la France à organiser des événements mondiaux". Car, pour Mme Royal, il en va de "la fierté de la France". Rappelons, s'il en était besoin, que l'Euro 2016 débute demain soir avec le match d'ouverture opposant la France à la Roumanie. Autrement dit, les prochaines heures risquent d'être décisives pour permettre à la compétition de se dérouler correctement, avec ainsi des accords attendus entre les manifestants et le gouvernement sur l'épineuse question de la réforme du code du travail.

Crédits photos : ML HAROT / FTV/phototélé

Partager cet article