Le logo de Twitter retrouvé sur une pierre vieille de 35.000 ans

Par , publié le
Insolite Le silex retrouvé par l'Inrap
Le silex retrouvé par l'Inrap

Un silex gravé vieux de 35.000 ans représentant un oiseau proche de celui du logo de Twitter a été retrouvé par l’Inrap.

Heureusement pour les créateurs de Twitter, ils éviteront surement un procès pour plagiat  faute de pouvoir retrouver l’auteur de l’œuvre d’art ! Les chercheurs de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) viennent en effet de se rendre compte qu’une œuvre gravée sur un morceau de silex vieux de 35.000 ans présentait de fortes similitudes avec le logo du réseau social américain.

Le logo de Twitter vieux de 35.000 ans ?!

Bien entendu, tout cela n’est que pur hasard, mais l’anecdote est assez amusante. Il y a quelques années, les chercheurs de l’Inrap retrouvent sur le site de la doline de Cantalouette, près de Bergerac, un silex comportant une gravure en forme d’oiseau.

À y regarder de plus près, certains remarqueront que l’oiseau d’environ 5 centimètres sur 5 ressemble très étrangement au logo de Twitter, sans les couleurs. L’œuvre a été retrouvée "au milieu des déchets d’un atelier de taille de silex, où les hommes préhistoriques fabriquaient des lames", souligne l’Inrap dans la revue Journal of Archaeological Science Reports.

Une œuvre d’art éphémère

Après une étude approfondie d’un laboratoire espagnol, ce morceau de silex date de l’Aurignacien, une période du Paléolithique supérieur marquée par l’arrivée de l’homme moderne en Europe occidentale.

Ce qui pourrait être un passereau voire une caille ou une perdrix en train de s’envoler a été gravé à l’aide d’un outil de pierre dont l’artiste a travaillé l’enveloppe calcaire d’un éclat de silex pour représenter cette forme d’oiseau. L’intérêt de cette œuvre, outre sa ressemblance lointaine avec le logo de Twitter, est qu’elle n’était pas prévue pour durer dans le temps et que sa découverte est donc exceptionnelle par rapport à d’autres sites comme la grotte Chauvet.

Crédits photos : Inrap

Partager cet article

Pour en savoir plus