Le footballeur Lionel Messi contribue à sauver la vie d’un otage argentin

Par , publié le | modifié le
International Leo Messi sur les traces de Maradona
Leo Messi sur les traces de Maradona

Santiago Lopez Menendez, retenu en otage au Nigéria, a été libéré grâce à la renommée de Lionel Messi à l’international. Il est apparu très affaibli après 3 jours de marche.

La marotte « le football n’a pas de frontière » s’est plus que jamais vérifiée pour Santiago Lopez Menendez. Cet ingénieur agronome argentin de 28 ans, était retenu en otage au Nigéria, a été libéré en grande partie grâce à la renommé de Lionel Messi dans le monde.

L’otage libéré grâce à Messi

L’histoire, qui aurait pu très mal finir pour le ressortissant argentin, est finalement assez rocambolesque. Enlevé au Nigeria par un groupe encore inconnu, l’homme est alors séquestré et privé de nourriture.

L’homme tente de plaider sa cause, mais ses ravisseurs sont persuadés qu’il est ressortissant américain et n’entendent pas le libérer. Ces derniers ne parlent presque pas anglais ni espagnol et ne comprennent pas quand Santiago Lopez Menendez tente de leur expliquer qu’il est argentin. Alors que les preneurs d’otages se font de plus en plus menaçants, l’homme crie alors « Messi, Messi, Messi ». La notoriété du joueur de l’Albiceleste fera le reste, les ravisseurs comprennent que Santiago est Argentin et décide de le libérer.

3 jours de marche intensive

De retour à l’ambassade d’Argentine au Nigeria, Santiago Lopez Menendez est apparu très affaibli après 3 jours de marche ininterrompue sans rien manger ou presque. Interrogé par le journal Clarín, le frère de l’ingénieur agronome a simplement tenu à préciser que son frère lui a demandé de « simplement remercier Messi qui m’a sauvé la vie ».

Le joueur, actuellement en train de disputer la Copa America au Chili pour laquelle l’Argentine s’est qualifiée pour les demi-finales, n’a pas réagi à la nouvelle. Il sera sans doute ravi d’apprendre que sa renommée à l’international aura permis de sauver la vie de l’un de ses compatriotes.

Crédits photos : image.net / sony

Partager cet article

Pour en savoir plus