L'INSERM recherche 300 volontaires pour tester un vaccin contre Ebola

Par , publié le
Santé Le virus Ebola
Le virus Ebola

L’INSERM est à la recherche de 300 volontaires en France afin de tester un vaccin permettant de prévenir la contamination du virus Ebola. Un numéro vert a été créé pour toute demande de renseignements.

Alors que de nouveaux cas de virus Ebola font de nouvelles victimes au Libéria où l’on pensait l’épidémie stoppée depuis juillet, la recherche d’un vaccin semble plus que jamais une priorité. Un vaccin qui est toujours en cours de développement et dont la phase de recherche devrait connaître une nouvelle étape puisque l’Institut National de la santé et de la recherche médicale (INSERM) est à la recherche de 300 volontaires pour tester un vaccin contre le virus.

L’INSERM à la recherche de volontaires pour tester le vaccin contre Ebola

C’est dans un communiqué posté sur Le Figaro Santé que l’INSERM annonce cette nouvelle phase de test du vaccin préventif Ebovac2 afin de contrôler son efficacité. 300 volontaires sont recherchés pour cet essai clinique.

Pour participer à l’étude, il faut avoir entre 18 et 65 ans et être en bonne santé. Les volontaires doivent également bénéficier du régime de sécurité sociale. Les femmes qui souhaitent participer à l’essai ne doivent pas être enceintes ou en période d’allaitement. L’INSERM précise également que les participants à l’étude ne doivent pas faire partie d’une autre recherche biomédicale ni donner leur sang pendant l’essai.

Une phase de test rémunérée

Chaque volontaire devra se rendre disponible sur une période de 1 an pendant laquelle ils seront suivis par un médecin de l’étude. Les participants recevront 2 injections du véritable vaccin Ebovac2 ou un placebo après une première visite médicale puis ils effectueront 6 à 12 visites de contrôle pour évaluer la tolérance au vaccin et la réponse immunitaire de l'organisme. Il sera possible d’interrompre sa participation à tout moment.

Une indemnité compensatoire est prévue au prorata du nombre de visites effectuées et est estimée entre 760 et 1240 euros en fonction de la durée de l’essai clinique. L’INSERM  tient à préciser qu’aucun participant ne risque de contracter le virus Ebola pendant l’essai, cependant, l’institut tient à rappeler que le risque zéro n’existe pas en matière d’effets secondaires. Si vous êtes intéressé pour participer à cette étude, vous pouvez vous renseigner au numéro vert suivant : 0800 156 156.

Crédits photos : Festa/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus