Lentilles de contact : de grands écarts de prix

Par , publié le
Économie Illustration. La pose d'une lentille de contact.
Illustration. La pose d'une lentille de contact.

La dernière enquête de l'association de consommateurs CLCV épingle les forts écarts de prix qui prévalent dans le marché des lentilles de contact en France.

L'association de défense des consommateurs et usagers CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) a publié lundi 1er juin une nouvelle enquête portant sur le prix des lentilles de contact en France. Dans 12 départements, entre le 15 novembre et le 31 décembre 2014, ces prix, ainsi que ceux de produits de nettoyage, ont été comparés. EN pharmacie, parapharmacie mais aussi sur le web.

Lentilles de contact : du simple au triple d'une boutique à l'autre

"Si l'on considère à chaque fois la moyenne des cinq prix les plus bas et celle des cinq prix les plus élevés, on constate des écarts allant de 52 euros à 92 euros pour des lentilles 'Biofinity multifocal', de 70,8 euros à 122,8 euros pour des 'Proclear multifocal Toric', ou encore de 11,96 euros à 41,50 euros pour des 'Soflens 59'. Les prix des lentilles de contact peuvent ainsi doubler, voire tripler d'un magasin à l'autre", assène la CLCV en préambule de l'enquête que l'on peut consulter en intégralité sur son site Internet.

A titre d'exemple, et dans 4 enseignes d'un boulevard du 12ème arrondissement parisien, un modèle de lentilles est passé de 58€ à 95,5€ entre Optical Discount et Optic 2000.

Conseil de la CLCV : faire jouer la concurrence

"Pour les personnes concernées, il s’agit d’un produit acheté couramment tout au long de la vie, et même après remboursement de la mutuelle, comparer les prix permet d'économiser au moins 100 euros par an", écrit l'association de défense des consommateurs. D'où le conseil simple mais efficace de comparer les prix auprès de la concurrence. Pour les produits de nettoyage, les différences de prix proviennent d'une concurrence naturelle. En revanche, le prix des lentilles est fixé en fonction du remboursement des mutuelles.

Ainsi, la CLCV conseille aussi aux organismes mutualistes "d'ajuster leur plafond de remboursement en conséquence et, plus encore, à orienter les consommateurs vers les commerçants dont les prix sont raisonnables". 

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article