Académie de Médecine, 78% des morts subites des sportifs sont inexpliquées

Par , publié le
Sport Académie de Médecine, 78% des morts subites des sportifs sont inexpliquées
Décès de Marc Vivien Foé

Cet été, le programme sportif est assez chargé, entre l’Euro et les Jeux Olympiques, les sportifs sont à l’honneur. L’Académie de Médecine tente de sensibiliser le monde du sport, la mort subite a en effet augmentée ces dernières années.

Près de 800 sportifs meurent en France chaque année sur les terrains. Il y a quelques années, Marc Vivien Foé était foudroyé par la mort tout comme Permario Morosini. À l’heure actuelle, environ 78% des décès ne trouvent pas d’explications. L’Académie de médecine voudrait comprendre les raisons qui peuvent entrainer ces crises cardiaques. Selon elle, il serait préférable et avantageux de demander systématiquement une autopsie pour connaitre les diverses raisons. Un examen anatomopathologique, génétique et toxicologique viendrait complémenter les résultats. Une étude a montré que les sportifs victimes de morts subites sont âgés en moyenne de 46 ans. Pourtant, 95% ne présentaient aucun risque de subir des problèmes cardiovasculaire.

L’Académie de Médecine s’inquiète également du manque de prévention contre le dopage. La prévalence selon un rapport serait estimée entre 5 et 15%, elle souhaite donc mettre en avant un « véritable danger pour la santé publique ». Michel Rieu et Patrice Queneau, les auteurs du rapport déclarent qu’il est indispensable de « renforcer les contrôles et la prévention ». En France, 17 millions de sportifs sont répertoriés dans les divers clubs, 50% sont encore mineurs. Selon l’Académie, « ce phénomène dépasse largement le cadre du sport de haut niveau ».

Le dopage engendre une certaine addiction qu’il ne faut pas négliger, mis à part les conséquences néfastes sur la santé, « cette pratique frauduleuse pollue le message sur les effets bénéfiques du sport ». Une étude a également révélé qu’une moyenne de 800 sportifs décédait chaque année à la suite « d’une activité physique d’intensité moyenne ou forte ». Parmi ces personnes, seuls 15 ou 20 concernent le sport de haut niveau, c’est donc un phénomène qui touche également les débutants.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Académie de Médecine, 78% des morts subites des sportifs sont inexpliquées sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus