La canicule fait des ravages dans le nord-est, le SAMU débordé

Par , publié le
France trois enfants ont été retrouvés égorgés à leur domicile

La canicule qui s'est installée, tout particulièrement dans le nord-est du pays, place le SAMU et les urgences dans des conditions difficiles. De nombreux cas de malaises tout particulièrement chez les personnes âgées ainsi que des cas d'hyperthermie sont signalés.

Le SAMU estime que les choses commencent à devenir compliquées. Le nombre d'appels au numéro d'urgence est entre 140% et 160% supérieur à l'activité normale en cette saison. Les services d'urgences font eux aussi part d'un afflux massif de patients présentant des symptômes liés à la canicule.

Le nord-est de la France souffre de la canicule

Les régions Alsace-Lorraine, Franche-Comté et dans une moindre mesure la Bourgogne souffrent tout particulièrement des effets de la canicule. La situation s'est particulièrement dégradée depuis samedi avec une très forte augmentation du nombre d'appels au SAMU.
La plupart des appels viennent pour des pathologies directement liées au coup de chaleur, notamment des malaises. Un certain nombre d'autres cas beaucoup plus graves sont liés à des hyperthermies majeures chez des personnes âgées nécessitant une hospitalisation dans un service de réanimation.

L'activité des urgences est elle aussi notablement supérieure à la normale

Selon le Dr Braun, médecin à l'hôpital de Metz, le service des urgences à reçu «deux cas d'hyperthermie à 42 degrés». il tempère cependant en déclarant qu'il ne s'agit pas d'«une épidémie, loin de là». Selon le praticien, «la situation commence à devenir compliquée», «tendue», même si «l'afflux est pour l'instant digéré». «Ce sont les Samu qui sont pour l'instant en première ligne», ajoutant : «il n'y a pas beaucoup plus d'interventions de réanimation, mais plus de transports vers les hôpitaux sans qu'on puisse évaluer le chiffre».
Le ministère de la Santé de son côté a rassuré, en déclarant que «les mesures prises pour maintenir les capacités d'accueil des urgences et des services hospitaliers permettent d'avoir une situation maîtrisée». L'épisode de canicule a laissé place à des températures plus clémentes dans l'ouest et le nord de la France. La situation caniculaire dans l'est du pays pourrait encore durer quelques jours. 26 départements sont toujours en vigilance orange.

Partager cet article