Iran : une politique inchangée face au "gouvernement arrogant américain"

Par , publié le
International Photo fournie par les autorités iraniennes du guide suprême Ali Khamenei s'adressant à des membres du gouvernement iranien le 23 juin 2015
Photo fournie par les autorités iraniennes du guide suprême Ali Khamenei s'adressant à des membres du gouvernement iranien le 23 juin 2015

Le guide suprême iranien Ali Khamenei a déclaré samedi qu'en dépit de l'accord trouvé avec les grandes puissances sur la question du nucléaire, la politique d'Iran ne changera pas vis-à-vis des États-Unis.

Un accord a finalement été conclu il y a quelques jours entre l'Iran et les grandes puissances sur la question du nucléaire. Mais même si le guide suprême iranien Ali Khamenei avait alors reconnu qu'il s'agissait là d'une "étape majeure", il avait également demandé au président iranien Hassan Rohani de "faire attention à une possible violation par les autres parties de leurs engagements".

Le guide suprême avait même ajouté : "Vous savez très bien qu'on ne peut pas du tout faire confiance à certains des six États participant aux négociations." Et l'on croit désormais savoir que parmi ces nations se trouvent les États-Unis. Quatre jours après l'accord, il a ainsi déclaré : "Notre politique ne changera pas face au gouvernement arrogant américain."

États-Unis : des politiques "opposées à 180 degrés" à celles d'Iran

Ces paroles ont eu comme réponses, de la part de ses fidèles réunis à l'occasion de l'Aïd el-Fitr, d'habituelles menaces de mort envers Israël et les États-Unis. Dans des propos rapportés par Canoë avec AFP, M. Khamenei a ajouté que "les politiques des États-Unis dans la région sont opposées à 180 degrés à celles de la République islamique d'Iran". Et que "nous n'avons aucun dialogue avec les États-Unis sur les questions internationales, régionales ou bilatérales. Quelquefois, comme dans le cas nucléaire, nous avons négocié avec les États-Unis sur la base de nos intérêts".

Des politiciens américains accusés d'hypocrisie par le guide suprême iranien

Et sans finalement que l'on sache si les doutes exprimés par le guide suprême d'Iran concernent d'autres membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, il a fait savoir aux responsables politiques et militaires du pays que "l'Iran ne faisait pas confiance aux États-Unis car les politiciens américains ne sont pas sincères". Le 14 juillet dernier, l'accord trouvé entre l'Iran et les grandes puissances a pour but d'empêcher quasiment à 100% le pays iranien de fabriquer une bombe nucléaire. Il lui est néanmoins autorisé de développer une filière nucléaire civile.

Crédits photos : © Iranian leader's website/AFP/Archives HO

Partager cet article

Pour en savoir plus