Iran : Les écoles de Téhéran fermées pour cause de pollution

Par , publié le
International
L'Iran, placé en état d'alerte pollution

Faisant face à une pollution extrême, les autorités iraniennes ont décidé de fermer les écoles ce lundi.

Il n’y a pas qu’en Chine que la pollution fait des dégâts. L’Iran est également fortement touché par une forte couche de pollution atmosphérique, à tel point que les autorités iraniennes sont contraintes de fermer les écoles de Téhéran ce lundi, où la qualité de l’air est en alerte maximale.

Depuis plusieurs jours, la pollution affecte tout le pays. Hier, les écoles d’ Islam-Shahr et Shahr-Rey, villes adjacentes, étaient déjà fermées. Les autorités ont ainsi décidé de prolonger la fermeture et d’étendre les fermetures dans les villes d’Ispahan et Arak, deux villes industrielles, très touchées par la pollution.

Annulation de compétitions sportives dues à la pollution

Outre les établissements scolaires, les compétitions sportives sont également annulées à Téhéran et certaines villes aux alentours. Les personnes âgées, enfants ou malades sont également invitées à rester chez eux. Selon les médias locaux, la situation pourrait perdurer jusqu’à jeudi prochain. Une situation jugée catastrophique par le gouvernement, qui a mis en alerte les services d’urgence.

La pollution avait fait 80,000 morts en 2012

Ayant atteint des niveaux records depuis quelques jours dans le pays, la pollution avait déjà fait de nombreuses victimes en 2012, où le pic de pollution avait été placé au seuil critique. Provoquée à 80% par des gaz d’échappement de près de cinq millions de véhicules qui circulent chaque jour dans la capitale, la pollution avait provoqué la mort de 80000 personnes en 2012.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus