Irak : 18 employés turcs enlevés à Bagdad

Par , publié le
International Attentat à la voiture piégée à Bagdad (Irak) le samedi 2 mai 2015
Attentat à la voiture piégée à Bagdad (Irak) le samedi 2 mai 2015

Dix-huit travailleurs turcs ont récemment été enlevés à Bagdad, un rapt qui les visait spécifiquement et qui n'a, pour l'heure, pas encore été revendiqué.

Récemment, dix-huit employés turcs officiant pour le compte d'une entreprise de travaux publics ont été enlevés à Bagdad (Irak). On nous informe qu'au moment du rapt, qui a eu lieu un matin, ces travailleurs étaient à l'œuvre sur le chantier d'un stade de football situé dans le quartier de Sadr City (nord de Bagdad).

20 Minutes avec AFP rapporte que des hommes armés et masqués sont alors venus à leur rencontre à bord de pick-up. Tanju Bilgiç, porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères et dont les propos sont rapportés par l’agence de presse pro-gouvernementale Anatolie, a ajouté : "Nous avons été informés que les travailleurs turcs avaient été séparés de ceux d’autres nationalités au moment de l’enlèvement et qu’ils avaient été spécifiquement visés."

Enlèvement de 18 ouvriers turcs en Irak : un rapt pas encore revendiqué

Numan Kurtulmus, vice-Premier ministre de la Turquie, a pour sa part fait savoir que des discussions visant à obtenir la libération des ouvriers sont actuellement en cours avec les autorités irakiennes : "Nous sommes en étroite coopération avec les autorités à ce sujet". Il a dans le même temps émis le souhait d'un dénouement positif de la situation. Notons cependant que pour l'heure, cet enlèvement n'a pas été revendiqué et le groupe Nurol, pour lequel travaillaient jusqu'ici les ouvriers, n'a pas reçu de demande de rançon. Un étonnement s'expliquant par le fait que les rapts de ce genre sont fréquents à Bagdad.

Un rapt intervenu dans le fief des forces paramilitaires chiites

Nurol a détaillé l'identité des travailleurs enlevés : 14 ouvriers, 3 ingénieurs et un comptable. Ce n'est pas la première fois que des enlèvements de ressortissants turcs ont lieu en Irak, des cas similaires étant ainsi enregistrés depuis un an et demi par l'action du groupe terroriste État islamique (EI). Précisons que dans ces situations, les détenus ont ensuite été libérés. Le particularité de ce dernier rapt réside dans sa localisation : le fief des forces paramilitaires chiites, ces dernières soutenant les forces du pays dans leur lutte contre les djihadistes sunnites de l’EI.

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus